lundi 12 décembre 2011

Les listes de cadeau de Noël

Salut!

Chaque année, alors qu'arrive décembre, c'est le même rituel: les gens entrent à la librairie avec une petite liste d'idées cadeaux de Noël.  Bon an, mal an, il y a toujours des livres sur les listes de suggestion.  Pourquoi?  Et bien, premièrement, parce qu'un livre, ça s'offre bien.  C'est compact, facile à trouver et relativement abordable si on compare à d'autres choses.  De plus, l'incroyable choix de livres fait que tout le monde, du plus petit lecteur au plus grand peut y trouver son compte quelque part.  Et souvent, on peut avoir une idée pour un livre en juillet et la garder en note pour la liste du Père Noël.  Bref, le livre est un cadeau versatile et pas trop casse-tête, l'idéal durant la période des Fêtes.  De sorte que même des gens qui lisent très peu en mettent sur leur liste de suggestion.

Ensuite, vient le passage en librairie.  Les gens arrivent avec leur petite liste.  50% est manuscrite, souvent froissées et écrite sur un vieux bout de papier, j'en aie même déjà vu des tachées et à moitié déchiré, l'autre 50% vient d'un courriel imprimé, plus sérieux, plus rigoureux... mais moins sentimental.  J'ai aussi vu quelques personnes arriver directement avec les fiches d'Amazon.  Les donneurs de cadeaux arrivent avec leur liste de suggestion et la plupart du temps donnent les titres sans rien savoir des livres qu'ils vont acheter.  Est-ce que Tania Boulet et sa série Envers et contre tous convient pour une ado de seize ans?  Oui.  Est-ce que c'est bien pour une vieille dame du Michel David?  Oui.  Est-ce que vous croyez que ma fille va aimer ça Twilight?  Euh, dépend, si elle a vu tous les films ou non...

Seulement, quelques personnes ont une drôle d'idée de ce qui est bon à se faire offrir pour Noël.  C'est là que l'on remarque le plus à quel point les gens qui arrivent avec la liste ne savent pas trop ce qu'ils demandent.  Une charmante maman d'une cinquantaine d'année arrive et me demande soit Sexus d'Henri Miller ou Mein Kampf.  Elle n'avait pas la moindre idée de ce qu'était ces livres.  Quand je le lui aie dit, le visage qu'elle a fait valait largement un million de dollars!  Elle a ensuite haussé les épaules et dit que de toutes façons, son fils avait toujours aimé les trucs bizarres...  Au moins, pas de mauvaises réactions!

Vient le problème, le hic: on a pas le livre en magasin et le client ne veut pas commander ou encore le livre n'est pas disponible à la commande.  Grrr...  Alors là, il faut trouver autre chose.  Quand l'idée de base du cadeau est bien définie, ça baigne, mais quand ce n'est pas le cas, oups!  Genre, je cherche un livre pour mon ado de 14 ans.  Qu'est-ce qu'elle aime?  Pas lire en tout cas, mais j'aimerais qu'elle lise (puis-je vous dire que je m'arrache souvent mentalement les cheveux à ce genre de commentaires!).  Des fois, et c'est le mieux, c'est quand la personne arrive avec sa liste d'idées et qu'à partir de là, on fait ensemble le tour du magasin qui lui permet de dénicher le cadeau idéal.  Ça, c'est le mieux.  C'est dans ces moments-là, que je me sens le plus dans mon élément, que je suis à mon meilleur.  Des fois, le courant ne passe pas et c'est pénible, mais quand ça passe, c'est merveilleux, ça me redonne de l'énergie pour servir la énième personne qui me demande un clone de Michel David ou de Nora Roberts... 

Bon, je vous laisse, j'ai encore des tas de listes à remplir d'ici au 24 décembre!  ;)

@+ Prospéryne

4 commentaires:

  1. Ça doit être quand même agréable de jouer au père Noël. Mais en effet, j'enragerais parfois à toujours me faire demander les mêmes auteurs.
    De toute façon, un auteur ne ferait probablement pas un bon libraire, trop difficile sur son ego-orgueil.
    Bonne journée, petit lutin.

    RépondreSupprimer
  2. @ClaudeL, le petit lutin te remercie! :D

    RépondreSupprimer
  3. Prospéryne la lutine... Ça te va bien! :D

    RépondreSupprimer