vendredi 30 décembre 2011

Ça m'enrage...

Salut!

Je suis dans la vie une personne qui se plaît à avoir de bonnes manières et à être polie en toutes circonstances.  N'empêche, il y a toujours certains moments qui me fond rêver de me transformer en certains méchants de cauchemars qui peuplent ma section de littérature d'horreur.  Et l'une d'entre elles est systématiquement provoquée par la petite phrase suivante: Ouin, ben ils le vendent moins cher au Wal-Mart.

Que dis-je?

Ok, Madame, vous préférez, quoi?  Que je vous accompagne sur le trottoir avec mon pied ou la décapitation parce que je vais sauter de l'autre côté du comptoir pour vous arracher la tête????  JE SUIS AU COURANT!!!!!!!  Arrêtez de me faire ?%)&*(%&)%&* avec ça bordel!  Surtout pour un putain de livre que de toutes façons, vous n'allez jamais acheter dans une putain de librairie!  Entendons-nous, les clients qui me disent ça achètent rarement des livres chez nous.  Ils le font juste pour me faire chier.

Alors, soyons honnêtes, je ne vais jamais chez Wal-Marde.  J-A-M-A-I-S  J'y aie mis les pieds quand il a été ouvert en ville, mais depuis, peut-être deux fois et encore, à mon corps défendant à chaque fois.  Oui, je vais parfois chez Zellers, ce qui n'est guère mieux, je vous l'accorde, mais chez Wal-Marde, non.  Ils vendent les livres moins chers?  Wow, vous aller battre un record de QI pour avoir su lire les étiquettes de prix!  Merveilleux.  Maintenant, si votre seule et unique préoccupation est le prix, c'est correct, aller les acheter là.  Vous aimez les rabais, pas de problème, les chaînes comme Wal-Mart les adorent aussi et ils poussent les éditeurs à augmenter leurs prix pour garder toujours la même marge mais montrer la plus grosse différence possible entre le prix «régulier» et le prix à rabais.  C'est une roue qui tourne.  Non, vous ne le trouverez jamais chez nous à ce prix-là, c'est impossible de faire rouler un commerce avec 8¢ de profit par livre comme ils le font au Wal-Marde.  Mais c'est sûr que si vous vous contentez d'acheter le dernier best-sellers, ça ne vous fera pas un pli.  Le hic, c'est que si vous voulez avoir autre chose, je vous souhaite bonne chance avec eux. 

Alors, avis à tous, cesser de vous faire perdre mon temps et mon énergie avec de pareilles conneries, je le sais que vous n’achèterez pas le livre chez nous de toutes façons.  Aller l'acheter chez Wal-Marde et laisser-moi faire mon travail avec les vrais amoureux des livres et de la lecture.

@+ Prospéryne

P.S. C'était ma dernière montée de lait de 2011...

16 commentaires:

  1. Tsst..Tsttt.. Dans ton avant-dernière phrase t'as écrit : Wal-Mart au lieu de Wal-Marde ...tsst.tsst. ;)

    Ca fait du bien des fois des montées de lait!
    Bonne année 2012 Marianne :)

    RépondreSupprimer
  2. Ah oui merci Pierre, correction apportée...

    Bonne année 2012 à toi aussi!

    RépondreSupprimer
  3. Le prix des livres n'est pas fixe au Québec? en France si, tu paies ton livre le même prix dans les grandes boutiques que dans ta librairie de quartier.

    En tout cas, respire et bonne année 2012 à toi!!

    RépondreSupprimer
  4. Non, justement, on a pas de loi Lang ici au Québec. Vous savez pas combien je vous envie parfois!

    RépondreSupprimer
  5. Et une très bonne année 2012 à toi aussi! :D

    RépondreSupprimer
  6. Que les gens le fassent, bon, c'est leur affaire, mais ce que je ne comprends pas, c'est qu'ils vous en parlent. C'est comme le visiteur qui arrive chez un artiste peintre et qui commence: "je viens de chez un-tel, c'est donc beau ce qu'il fait, hein? et ses tableaux sont moins chers que les vôtres" Qu'il y retourne ou qu'il se taise!

    RépondreSupprimer
  7. Ah oui effectivement c'est un problème...JE suis d'accord avec ClaudeL, c'est très impoli je trouve.

    RépondreSupprimer
  8. En tant qu'ancienne libraire (de nombreuses années dédiées au dieu librairie), je me souviens de mes nombreuses expériences analogues... et je compatis... ;-)

    RépondreSupprimer
  9. @Perséphone, heureusement que ça n'arrive pas à tous les jours...

    @Pascale, c'est toujours rassurant de savoir qu'on est pas seule dans le bateau... et pas vraiment de savoir que ça dure depuis si longtemps :(

    RépondreSupprimer
  10. Aurait peut-être fallu expliquer à la dame la situation... Je pense qu'il ne faut pas se mettre à dos les "éventuels" clients et leur entourage.

    Quand je travaillais dans un journal concurant à Québécor dans ma région, c'était la réplique que nous faisaient les clients. On avait pris comme politique de ne jamais "descendre" le concurrent, mais de "promouvoir" notre produit local. Et souvent (souvent, souvent) les clients achetaient chez-nous au détriment du concurrent.

    Et ceux qui sont d'irréductible de Walmart, ne se présentent pas (souvent) chez les libraires. Alors ne dépense pas ton énergie sur ce genre de clientèle ;)

    Bonne année (prospère) en 2012 :)

    RépondreSupprimer
  11. Oh, tu as raison Lucille, j'avais une dame précise en tête en disant ça. Le problème, c'est que ce genre de clients sont convaincus de leur point de vue et ça ne sert pas à grand-chose de s'obstiner. Je ne descends jamais le Wal-Mart, mais je souligne qu'ils n'ont pas de service de commande, de conseil etc, mais c'est rare que ça convainc grand monde, alors je préfère laisser passer pour ne pas perdre mon énergie avec ça. Ça ne sert à rien de s'obstiner avec des gens qui sont persuadé de leur point de vue.

    RépondreSupprimer
  12. Et Bonne année à toi aussi :D! (Flûte ça fait deux dois que j'oublie de le mettre!

    RépondreSupprimer
  13. Euh je te cite:

    «Je ne descends jamais le Wal-Mart...» Et ton Wal-marde alors?? ;-)
    N'empêche que tu as raison en sirop pour cette concurrence déloyale. C'est pourquoi je n'achète jamais mes livres dans de tels magasins.
    Bonne année 2012.

    RépondreSupprimer
  14. Je ne descends jamais le magasin devant les clients! Ici, c'est différence :P Enfin, je me donne le droit de dire ici ce que je ne dirais jamais à un client en magasin! :P:P:P:P

    RépondreSupprimer
  15. Ah là je suis amplement d'accord. ;-)

    RépondreSupprimer