jeudi 29 décembre 2011

Les Hérauts de Valdémar: 3- La chute de la flèche de Mercedes Lackey

Les Hérauts de Valdémar  tome 3  La chute de la flèche  Mercedes Lackey  Milady 282 pages

Résumé:
Talia est enfin un Héraut confirmé et est prête à prendre sa charge de Héraut personnel de la Reine.  Tâche qui s'avèrera des plus ardues à cause des intrigues politiques à la Cours, particulièrement celles entourant le mariage de l'Héritière avec le prince Ancar du royaume voisin.  Selenay flaire un piège et envoie Talia s'assurer des intentions et de la personnalité du Prince.  Elle ne sait pas à quel point elle envoie son héraut au loup.

Critique:
Dans celui-ci, l'écriture de Mercedes Lackey et son sens de l'intrigue s'améliore.  On n'est plus dans la situation problème= résolution quelques pages plus loin.  Ce qui donne de l'étoffe à l'intrigue et de l'ampleur au roman.  L'auteur ne maîtrise pas encore parfaitement le fait de mener une intrigue sur le long terme, ce qui fait qu'à certains moments, ça devient un tantinet redondant, mais on l'oublie une fois ce passage derrière nous.  À vraie dire, si ça n'aurait pas concerné les amours compliqués de Talia, ça aurait peut-être mieux passé au final.  Mais bon, si on effleure la bluette sentimentale par moment, mais Talia n'est en rien une Bella Swan: c'est une héraut et elle a des devoirs qu'elle remplit au mieux de ses capacités.  J'ai été un peu mêlée dans personnages à certains moments, on ne nous rappelle pas si ceux-ci sont de sexe féminin ou masculin et comme à nos yeux, les prénoms sont neutres, c'est confondant!  Les épreuves de Talia lorsqu'elle visite Ancar sont terribles, mais l'auteure ne tombe pas dans le pathos ou dans l'exhibitionnisme en les décrivant toutes.  Elle laisse une place saine à l'imagination du lecteur, tout en lui en montrant assez pour que l'on comprenne l'enfer qu'elle traverse.  J'ai regretté la mort d'un personnage, mais en même temps, elle était logique.  Du très bon Mercedes Lackey, meilleure que les deux premiers. 

Ma note: 4.25/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire