samedi 10 décembre 2011

Que le cri détaché de ta colère de Mathieu Blais

Que le cri détaché de ta colère  Mathieu Blais  Trois-Pistoles  103 pages

Résumé:
Un recueil de poésie, engagé et plein de colère, mais aussi de sensualité et de nature, dans le sens le plus noble du mot.

Critique:
Ok, premièrement, je ne note pas, tout simplement parce que je n'ai pas vraiment d'élément de comparaison.  Je crois bien que c'est  le premier recueil de poésie que je lis en entier, enfin, excepté un recueil d'Arthur Rimbaud lu par obstination lors de mes études universitaire.   Alors?  Pas facile d'accès la poésie, mais en s'obstinant un peu, on finit par comprendre.  Fort heureusement pour moi, la prose de Mathieu Blais n'est pas trop hermétique, alors j'ai quand même pu m'accrocher, mais à condition de le lire par morceau et non d'un seul coup.  Les thèmes abordés, la révolte, les manifestations, la colère contre l'oppression, tout ça fait faisait vibrer une petite corde en moi, ce qui a beaucoup aidé.  Je me permet aussi de mettre ici un extrait d'un des textes en prose qui parsème le livre:

«On a bivouaqué solide dans les plaines du Parc Lafontaine et sur les bancs de parc du Carré St-Louis, bivouaqué solide avec nos poings, notre rage, notre maudite rage, qu'on se répète toujours avec nos rêves en bandoulière aussi qui nous coupaient le corps en deux et nos espoirs itinérants.  On a bivouaqué un peu partout et à Tent City on a enterré nos coeurs pleins de terre et nos langues pleine de poussière ont cherché à turluter, tarla donda dondactualidaine, et nos pieds ont pris racine.» p. 69

Je précise que ce livre a été écrit en 2005.  Vous ne trouvez pas que ça ressemble aux Indignés ça?  En tout cas, l'effort en valait la peine, je suis très contente d'avoir lu ce livre.

Je remercie l'auteur pour m'avoir si gentiment envoyé son livre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire