jeudi 27 juin 2013

L'inaveu de Richard Ste-Marie

L'inaveu  Richard Ste-Marie  Alire  242 pages


Résumé:
À la mort de son père, Régis Duchesne trouve dans la vieille maison de celui-ci un étrange scrapbook avec des articles relatant les activités criminelles et dans un autre carnet, les visites d'un certain CS dont les dates correspondent plus ou moins avec les crimes relatés dans le scrapbook.  Il contacte Francis Pagliaro, un enquêteur de la Sûreté du Québec qui reconnaît là des indices sur une très vieille affaire datant des années 1970.  Il commence lentement, mais sûrement à gratter le voile du passé et à faire jaillir une histoire extraordinaire.

Mon avis:
***AVIS IMPORTANT, TENIR COMPTE DANS LA LECTURE DE CET OPINION SUR UN LIVRE QUE LA FILLE QUI L'ÉCRIT PASSE SON TEMPS À GUEULER QU'ELLE N'AIME PAS LE POLICIER!***  Rare que j'accroche à un livre au point de le lire d'une seule traite, mais c'est pourtant ce qui m'est arrivé avec celui-ci!  L'intrigue est habilement menée.  Il n'y a pas de course-poursuite pour trouver le coupable, pas d'interrogatoire dans un bureau fermé, pas d'interminable détours pas le le labo, non, on collectionne les indices et on trouve le coupable, tout simplement.  J'ai beaucoup aimé le fait que les crimes commis dans le livre datent de décennies auparavant.  Donc, on fouille les archives, on fouille la mémoire de gens qui sont pour la plupart à la retraite.  Une partie de l'intrigue est résolue par le biais d'un récit raconté dans un livre de comptabilité (le père de Régis Duchesne était comptable).  J'ai trouvé cette partie intéressante et à peu près au moment où je commençais à la trouver longue, une fin abrupte et soudaine l'a interrompue.  On passe le reste du livre à dénouer les fils de l'intrigue.  L'enquêteur de la Sûreté du Québec, Francis Pagliaro, m'a beaucoup plu comme enquêteur.  Un flic qui fait son boulot, conscient de ses limites, conscient qu'il ne changera pas le monde en faisant cela, mais quand même méticuleux et désireux de vérité.  Autre point, il se sert de ses méninges pour résoudre son enquête et celle-ci n'est pas tordue au-delà du nécessaire.  Il est marié, vit avec sa femme, n'est pas alcoolique et même, il étudie en philosophie.  Un personnage humain et vrai, qu'on a envie de suivre dans ses enquêtes, tout simplement parce qu'il pourrait être votre voisin ou votre ami.  En tout cas, ça donne vraiment envie de lire les autres livres de Richard Ste-Marie!

Ma note: 4.25/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire