lundi 1 juillet 2013

Les boîtes de livre

Salut!

En cette Journée nationale du déménagement (communément appelé Fête du Canada dans le reste du pays), j'ai une bonne pensée pour tous les grands lecteurs de ce monde qui changent aujourd'hui de logis. À cause d'un truc simple: les boîtes de livres.  Les innombrables boîtes de livres!

Quand on déménage, c'est un affreux bardas en commençant.  On à entasser toutes ses possessions, qui vont normalement dans les armoires et des meubles dans d'horribles boîtes de cartons brun.  C'est également le festival du crayon marqueur noir qui identifie toutes les boîtes: vaisselle, livres, cd, vêtements, alouette!  C'est toute sa vie que l'on contemple souvent  dans ces boîtes-là.  Entassée, empaquetée, emballée, mais tous ces objets auquel on ne pense souvent pas prennent alors une autre dimension: on découvre leur poids et on se demande si finalement, on en a vraiment si besoin que ça...

Au travers de toutes ces boîtes, les amateurs de livres en auront sûrement plusieurs dizaines marquée de l'inscription LIVRES.  De belles biens cartonnées et solides, entassées dans un coin, les tablettes vides des bibliothèques à côtés.  Quand arrive les amis et la famille pour aider au déménagement, les gens vont rarement se presser pour soulever les boîtes de livres en premier, ne sachant que trop bien combien elles sont lourdes!  Ou encore, ces messieurs dédaigneront les dites boîtes pour s'attaquer aux meubles, laissant les dames suer dessus.  On espère que la bière sera bonne ensuite...

La dernière fois que j'ai déménagé, j'avais une bonne dizaine de boîtes de livres.  Je ne sais pas combien j'en aurais aujourd'hui!  J'ai ajouté deux bibliothèques à celle que j'avais avant mon arrivée ici et elles sont pratiquement pleines.  Quand j'ai quitté le cocon familial pour voler de mes propres ailes, l'une des étapes les plus importantes avaient été justement de vider mes bibliothèques.  J'ai pris tous mes livres et je les aies soigneusement emballés dans des boîtes.  En arrivant dans mon appartement, j'ai fait l'inverse, mais je n'ai pas remis les livres au même endroit, ni classé de la même façon: autre logement, autre façon de classer mes bibliothèques!

Le jour où je vais quitter cet appartement, je vais refaire la même chose: mettre mes livres soigneusement dans des boîtes et rendue au bon endroit, remettre tous les livres dans mes bibliothèques.  Mes livres font partie de ma vie et les déplacer fait partie du rituel du déménagement.  Si seulement on pouvait les déplacer sans goûter à leur poids par contre, je crois que j'apprécierais!

Bon déménagement à tous ceux qui changent de nid et à tous ceux qui les aident! (dont moi!).

@+ Mariane

7 commentaires:

  1. C'est bien vrai que ça pèse une tonne ces boîtes-là. Mais je crois bien que ce n'est pas ce qui se transporte le plus mal ou qui fait rager les déménageurs. Facile à emballer aussi. Ce qui est plus difficile, c'est de trouver les boîtes!
    Le mois dernier, j'ai donné cinq... sacs de livres. Des sacs de granules que je garde pour les ordures, je les ai mis à l'envers et mis une bonne douzaine de livres dans chacun. Pas donné aux ordures par contre, mais à la bibliothèque!

    RépondreSupprimer
  2. Tu es bonne de toujours relier tes billets aux livres, même le 1er juillet. Faut le faire: déménagement et livres, bravo.

    RépondreSupprimer
  3. @ClaudeL, moi aussi, je donne mes livres à la bibliothèque, ils les revendent pour financer des activités. Quand aux billets... Je crois que je suis attentive et c'est une question de pratique. Et surtout, de tout noter au fur et à mesure! Mais merci pour le compliment! :)

    RépondreSupprimer
  4. @Prospéryne : Lolol! Je ne veux même pas imaginer le nombre de boîtes de livres qu'il faudrait déménager si jamais on quitte la maison!!! Imagine : non seulement j'ai ajouté deux bibliothèques aux deux qu'on possédait déjà, mais en plus toutes les bibliothèques sont maintenant occupées sur deux niveaux de profondeur (découverte extraordinaire : on peut mettre deux formats de proche l'un derrière l'autre sur la majorité des tablettes de bibliothèque standard).

    Déjà, la dernière fois mes amis se plaignaient du poids des boîtes! ;)

    RépondreSupprimer
  5. Moi, je commence toujours par soulever les boites de livres numériques.

    ;)

    RépondreSupprimer
  6. T'inquiète, chère Prospéryne... tu sais bien qu'avec mon orgueil masculin, je vais m'empresser de m'occuper des boîtes de livre quand tu déménageras... et descendre les trois étages... mettre dans le camion... remonter, recommencer une vingtaine de fois...

    ouf, finalement ça semble cher payé pour jouer à l'homme fort ! J'pense que j'vais apporter un diable, tu sais, ceux qui peuvent rouler dans l'escalier...

    @Phil: ceux qui se limitent aux boîtes de livres numériques ne reçoivent rien d'autre qu'un .jpg de bière... ;)

    RépondreSupprimer
  7. @Gen, moi, je commence mentalement à entendre les gémissements...

    @Phil, d'accord, si tu te tapes le frigo, la laveuse et le poêle ensuite! :P

    @Sébas, connaissant ta compréhension, en effet, tu es le genre de perles qui ne fera aucun commentaire. Ouf! Sachant que tu risques d'imposer la même chose aux gens qui te déménageront un jour! :P

    RépondreSupprimer