jeudi 13 juin 2013

La stratégie Ender de Orson Scott Card

La stratégie Ender  Orson Scott Card  J'ai lu S-F 383 pages


Résumé:
Andrew Wiggins, surnommé Ender (le dernier, celui qui termine), a six ans.  Extrêmement intelligent, il est recruté pour aller à l'École de la Guerre, une école située en apesanteur où l'essentiel de l'apprentissage se fait au travers de jeux stratégiques.  Sauf que dès l'arrivée de Ender, il n'est pas traité comme les autres.  On le met à part, on l'oblige à relever des défis, de plus en plus difficiles, tout en l'isolant des ses camarades.  On exige le meilleur de lui en tout temps.  Et si on lui cache des choses, il sait par contre ce qu'on attend de lui: être le plus brillant commandant que la Terre ait jamais eu, être celui qui sauvera l'humanité de la menace des doryphores, ces extraterrestres qui ont failli nous anéantir.  Et il est le dernier qui peut espérer le faire.  Il n'y en a pas d'autres.

Mon avis:
Wow!  C'est le mot qui convient!  Ce livre est un roman de science-fiction, mais la différence tient au fait qu'il suit l'itinéraire... d'enfants.  L'un d'eux en particulier, Andrew Wiggins, surnommé Ender.  On suit son évolution depuis ses 6 ans jusqu'à sa jeune adolescence.  Ender est un enfant, mais il n'est pas traité comme tel.  À un âge où l'on doit apprendre la vie, il n'apprend que la guerre et la stratégie.  Sa vie est une lutte permanente pour la survie.  Il est formé pour lutter contre l'invasion des doryphores, une race d'extra-terrestre qui a tenté de détruire l'humanité quelques décennies plus tôt.  Personne n'est vraiment honnête avec Ender, personne.  Il doit naviguer dans un monde de demi-vérités et de faux mensonges, sa propre vie ne valant rien aux yeux de ceux qui ont placé tous leurs espoirs en lui.  Il est un instrument, pas une personne en tant que tel.  Un instrument précieux, mais personne ne l'aime pour lui-même, excepté sa sœur Valentine.  J'ai particulièrement aimé les scènes de combat en apesanteur, décrites de façon très réalistes, ainsi que la façon dont Ender va utiliser les relations humaines pour arriver à ses fins.  Son univers entier est résumé à la stratégie.  C'est à la fois sa défense et son attaque.  La psychologie du personnage est magnifiquement bien décrite, tout au long du livre. La fin est surprenante, étrange même, en totale continuité avec le livre.  Je m'en voudrais d'en dire plus par contre!  C'est un excellent livre, à lire!

Ma note: 4.5/5

Je me permets de mettre ici la bande-annonce du film qui sortira en novembre sur nos écrans.  J'ai un peu peur du résultat, mais c'est l'auteur en personne qui a rédigé le scénario.  Qui vivra verra!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire