vendredi 21 juin 2013

Il en va ainsi de certains livres

Salut!

L'autre jour, je suis allée voir un film au cinéma avec un ami.  En sortant, on s'est tous les deux dits qu'on l'avait bien aimé, qu'il était divertissant le temps qu'il durait, mais... qu'on allait bien vite l'oublier.  Et je crois bien que ça a été le cas!  Il en est de même pour certains livres.  On les lit, on les apprécie le temps que l'on lit et ensuite, ben... on les oublie!

J'ai une liste de tous les livres que j'ai lu que je tiens depuis maintenant une bonne dizaine d'années.  Toutes mes lectures y figurent, BD, romans, essais, tous.  Il y a près d'un milliers de titres dessus.  Ce qui est très pratique quand je veux me rappeler du nom d'un auteur dont j'ai lu le livre il y a cinq ans.  Constatation quand je feuillette les pages de mes cahiers: la plupart d'entre eux n'ont pas laissé beaucoup de traces.  Ayant une excellente mémoire, je me rappelle en les lisant les histoires que ces livres m'ont racontées.  Mais la plupart du temps, je ne pense même pas à la plupart d'entre eux.

La plupart des livres que l'on va lire dans notre vie ne nous marqueront pas.  On va les lire, les apprécier, mais un an après, ils ne surgiront pas spontanément dans notre mémoire.  Parce que l'empreinte ne sera pas assez forte.  Ce sont des lectures qui s'oublient.  Rien à voir avec la qualité du livre ou la plume de l'auteur.  Pas du tout: c'est juste que les gros lecteurs ne peuvent se souvenir de manière égale de toutes leurs lectures!  Il n'y a aucune autre raison.

Ces livres, tous les livres qu'on lit d'ailleurs, nous font passer de bons moments, mais ils ne marquent pas tous notre mémoire de lecteur, voilà tout.  C'est la vie!

@+ Mariane

2 commentaires:

  1. Je crois que c'est très rare comme qualité pour un livre, de laisser des marques sur le long terme. Mais si on a aimé, et qu'on en discute avec nos amis et les recommande, ça aide à les garder en mémoire plus longtemps. Ce sont les échanges dont on se rappelle le plus souvent. Donc selon ce principe, les livres qui suscitent toute discussion devraient marquer plus vivement.

    RépondreSupprimer
  2. Les livres sont comme les gens. Des milliers croisent notre chemin durant notre vie. La plupart, on ne fait qu'en voir la couverture, comme on aperçoit un étranger sur le trottoir. Il y a ces livres dont on lit le 4e de couverture comme ces gens qu'on salut d'un geste de tête, les livres-camarades et les livres-amis, même les livres meilleurs-amis qui nous marquent pour la vie... et ceux auxquels on ne veut plus penser après les avoir ouverts... surtout si ceux-ci étaient plein de promesses et nous ont déçu. Ou alors, ils nous marquent pour toujours dans la déception qu'ils ont porté.

    Ainsi il en va des livres comme des gens... c'est la vie !

    RépondreSupprimer