vendredi 7 juin 2013

La peur du re

Salut!

Quand on blogue depuis presque trois ans de façon quasi-quotidienne finit par se développer une peur terrible et paralysante: la peur du radotage.  Que voulez-vous, j'ai trois décennies et une demi-douzaine de cheveux blancs au compteur, ce qui fait que je commence à craindre que vous ne me preniez pour une vieille radoteuse qui remâche toujours les mêmes sujets.  Parce que depuis un ou deux mois, quand vient le temps de m'asseoir pour écrire un billet, je finis par faire une grimace à mon écran d'ordinateur en me demandant vraiment (je le jure!), si j'en aie pas déjà abordé ce sujet quelque part dans un billet.  Ou un sujet proche qui ferait en sorte que ça serait pratiquement de la redite.

Non, non, non, je ne suis pas vieille!  J'ai juste assez d'expérience pour savoir que de repasser tous le temps sur les mêmes sujets n'est pas une bonne idée.  Quoique des idées, j'en aie encore plein à côté de mon écran d'ordi, mais tout de même, là, je commence à surveiller un peu plus ce que j'y mets parce que sincèrement, des fois, après coup, je me dis, et merde!  J'en aie parlé en juillet 2011!  Oups!  Ok, c'est pas tout le monde qui me lit en ce moment qui me lisait à l'époque, mais comme je sais que certaines personnes arpentent mes archives (Sébas!), il me vient souvent la trouille de la redite.

Antidote?  Aucun disponible.  Je suis très loin de la sénilité, j'ai même une excellente mémoire, mais c'est juste que des fois...  Ben, comme tout le monde, j'hésite!  Je doute, je suis pas sûre.  J'ai malheureusement pas le temps de revérifier billet par billet si j'ai déjà parlé de tel ou tel sujet.  Surtout que vu le rythme et la durée de vie de ce blogue à un moment donné, relire mes archives, ça serait long!

J'essaie d'être originale, j'essaie de ne pas me répéter, mais bon, on ne me changera pas non plus, j'ai certains sujets qui me touchent et sur lequel je vais immanquablement finir par revenir.  Suis moi-même après tout!  Peut-être que la peur du re est en fait la peur du manque d'inspiration, la peur de ne plus savoir quoi raconter...  Hum, je ne suis pas à la veille de manquer d'idées, mais tout de même!  Je vous demanderais humblement de me pardonner si jamais je radote!

@+ Mariane

5 commentaires:

  1. Dis-toi que si, par hasard, tu te répètes, dis-toi que nous, lecteurs et lectrices, on oublie, alors on est quitte.
    En tout cas, moi qui ai probablement le double de ton âge et le quadruple de tes cheveux blancs, moi, j'oublie!

    RépondreSupprimer
  2. Je partage totalement tes angoisses! En plus moi, de temps en temps, je vis le phénomène du "billet trop bon" : il est écrit, il est prêt à mettre en ligne et puis je me dis : "Ah non, flûte, cette idée-là est trop bonne, faut que je la garde pour une histoire".

    Pas facile la vie de blogueur!

    RépondreSupprimer
  3. @ClaudeL, ah, merci! Tu me rassures! Ma mémoire ne doit pas être la seule à connaître des ratés temporaires!

    @Gen, n'écrivant pas de fictions sur le sujet, je n'ai pas ses angoisses-là, par contre, je dois dire que je comprends ce dont tu parles.

    RépondreSupprimer
  4. J'avais lu ce billet un peu trop vite et je n'avais pas remarqué ça: "je sais que certaines personnes arpentent mes archives (Sébas!)"

    Bah voyons ! Même si tu traitais à nouveau d'un même sujet, tu as gagné en expérience et tu écrirais différemment...

    RépondreSupprimer