jeudi 8 septembre 2011

Ne pas finir les livres qu'on achète

Salut!

J'ai une cliente qui vient me voir régulièrement à la librairie.  Du genre qui me connaît par mon nom et quand une nouveauté me passe dans les mains qui pourrait être intéressante pour elle, je me dis, ah, ça c'est pour Mme X!  Elle m'a déjà dit et redit qu'elle préférait lire des livres en format poche.   Là-dessus, nous nous comprenons à merveille ;)  Quitte à attendre un an avant leur sortie, elle préfère lire en poche.  Par contre, elle m'a fait il y a peu de temps une réflexion que j'ai trouvé intéressante.  Elle m'a dit: «Tu sais, des fois j'hésite à acheter des livres, même de poche, tout d'un coup que je ne les finirais pas.»  Une crainte que je vois souvent d'ailleurs!  Ça m'a fait réfléchir.  Car cette dame est une excellente cliente à la librairie, du genre qui vient une fois par deux semaines et qui ne repart jamais, au grand jamais les mains vides. 

Quand un livre n'est pas disponible en magasin, on offre de le commander.  Souvent, les clients me demandent s'ils peuvent ne pas prendre le livre s'ils ne leur convient pas une fois arrivé.  Pas toujours, ça dépend de l'endroit d'où on le fait venir.  Et quand on dit que non, s'ils le commandent, on demande qu'ils le prennent,  une fois sur deux, les clients ne commandent pas.  Ils ne veulent pas investir sur un livre qu'ils ne sont pas sûr d'apprécier à sa juste valeur. Je les comprends.  Moi aussi, j'ai un budget! (avec qui j'ai régulièrement de très sérieuses discussions d'ailleurs!)  Mais au-delà de ça, les gens ne veulent pas prendre le risque de voir un livre inutile prendre la poussière chez eux.  Perte de temps, d'espace (même si un livre, ça prend pas de place!) et d'argent.

On en est pas toujours conscient, mais à chaque fois que l'on achète un livre, on risque de ne pas finir le finir.  Les raisons?  Elles sont multiples.  Manque de temps pour le lire immédiatement et il finit par prendre la poussière sur la tablette, l'histoire, finalement, ne nous convient pas, on le commence avec enthousiasme et une autre lecture vient couper son chemin, vous menant à abandonner cette lecture, on l'avait acheté pour les vacances et durant les dites-vacances, ben, on a fait autre chose!  Autant de raisons, bonnes et mauvaises de ne pas finir un livre.  Un livre acheté ne veut pas dire un livre lu.  Même si c'est le cas la majorité du temps, ce n'est pas toujours vrai.  Il y a des livres qui malgré l'enthousiasme avec lequel on est passé à la caisse, ne seront jamais lu.  Dommage!

@+ Prospéryne

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire