mercredi 28 septembre 2011

Avoir l'air cinglé un livre à la main

Salut!

C'est resté un moment d'anthologie dans ma vie de lectrice: j'étais au cinéma à Montréal, attendant tranquillement que la projection de Tentation commence.  Bon sachant que j'arriverai largement à l'avance, j'avais emmené avec moi l'instrument ultime pour passer le temps: un livre.  Stratégiquement installée près d'une des peu nombreuses lumières dans la salle à demi-obscure, j'ai ouvert Le journal de Monsieur Chatastrophe de Chris Pascoe.  Pour ceux qui ne l'ont pas lu, je vous ordonne d'aller chez votre libraire dès aujourd'hui pour le commander!  Bref, ça ne faisait pas trois pages que j'avais de lu que déjà, je m'esclaffais toute seule.  Rien n'aurait été anormal s'il n'y avait eu la présence de ces trois jeunes demoiselles à peine pubère une rangée devant moi qui me lançait des regards à la un peu effrayés et curieux: quoi elle RIT en lisant un LIVRE!!!!!!  Dans leurs yeux je lisais une totale incompréhension du phénomène qui devait être pour eux de la science-fiction hardcore.

Alors voilà, il est possible de passer aux yeux des gens alentours de vous pour un parfait taré quand vous avez un livre à la main.

Remarquez, je me dis parfois que la petite vidéo de la fille qui tombe dans une fontaine parce qu'elle texte, si populaire sur YouTube, aurait très bien pu être tournée avec une fille plongée dans un roman de Stephen King.  Elle aurait fini aussi mouillée!  C'est comme le classique du gars tellement pris dans son livre qu'il ne se rend pas compte du grand silence autour de lui.  Un silence assourdissant soudain.  Quoique dans mon cas, un silence soudain est souvent la meilleure façon de me faire décrocher d'un livre.  Beaucoup plus qu'un appel insistant.  Quand on est plongé dans un livre, on oublie les gens autour de nous et on peut avoir des réactions absolument incompréhensible pour qui ne lit pas l'histoire, du grand rire à la totale déconnexion du monde.  On peut même s'endormir dessus il paraît!  C'est variable.  Selon le livre et la personne qui lit.  Quoique que personnellement, je ne me suis jamais endormie sur un livre, mais on m'a dit que c'était parce que je n'avais pas fait d'études en sciences juridiques!

@+ Prospéryne

4 commentaires:

  1. "Pas fait d'études en sciences juridiques" PWAHAHAHAHAHAHAHAHAHA! Oh yeah!

    Ayant fait une folle de moi en riant à plusieurs reprises tout en lisant dans l'autobus/le métro/la cuisine du bureau, je te comprends!

    RépondreSupprimer
  2. Ah ! Passer pour une foldingue en lisant, ça m'est déjà arrivé (rire ou pleuré en lisant, sur le quai d'une gare, par exemple). Mais j'ai fait mieux. Je sortais de la bibliothèque, toute heureuse d'avoir enfin le livre tant attendu dans les mains. Je l'ouvre et commence à le lire, tout en marchant et...BOUM ! Je me suis pris le premier poteau croisé sur mon chemin...

    RépondreSupprimer
  3. Quand ça m'arrive, les personnes qui m'entourent se précipitent et veulent savoir:
    1- ce qui me faire rire
    2- le titre du livre
    et parfois, veulent un crayon pour noter le titre et plus rarement, l'auteur.
    Faut dire que je ne prends pas l'autobus et ne vais pas au cinéma!

    RépondreSupprimer
  4. @Gen, ah oui, c'est vrai, j'avoue la cuisine du bureau! Quoique dans mon cas, j'ai un public plutôt compréhensif sur ce point ;)

    @Marjorie! AHAHAHAHAHA! Elle est bonne! Pourquoi avait-il mis un poteau-là au juste? :P

    @ClaudeL, c'est autant de raisons de moins de faire de la promo pour les livres drôles tu te rends compte ^^

    RépondreSupprimer