mercredi 24 août 2011

Plus on est de fous, plus on lit: Premières impressions

Salut!

Alors, voyons, voyons, la très attendue émission littéraire de Radio-Canada a pris les ondes lundi soir.  Je n'ai écouté que l'émission de lundi et encore je l'ai fait hier soir (pendant que la deuxième émission passait pour être honnête!), mais je dois avouer que j'aie été agréablement surprise.  Bon, il y a eu des cafouillages, l'animatrice coupait la parole aux autres à certains moments, mes oreilles ont crié à entendre le français parlé des chroniqueurs à certain moment (il a dû beaucoup souffert, celle-là, c'est la meilleure!), mais bon, je ne suis pas super sévère, parce que c'était une première émission, avec toute la nervosité et les inévitables erreurs avant rodage.

Ce qui m'intéressait, c'était surtout l'intention derrière et la façon dont tout allait être présenté.  J'avais un peu peur que la littérature soit évacuée au profit de l'écriture et bien, non, c'est vraiment une émission littéraire et j'ai été agréablement surprise par la qualité et la variété des chroniques présentées.  L'entrevue avec Bernard Tavernier parlant de son adaptation d'un livre de Mme de Lafayette et de ses désirs d'adapter Hugo était super intéressante.  De même, la présentation du livre de Jonathan Franzen aussi était intéressante et chapeau au chroniqueur pour la recherche approfondie qu'il a faite, citant des articles de journaux américains pour nous aider à mieux appréhender l'auteur.  Je n'ai pas retenu son nom (je n'ai pas la mémoire des noms, le hic, c'est qu'il faut que je les vois écrit pour les retenir, c'est pour ça que j'ai si peu de mal avec les noms d'auteurs!), mais lui et les deux autres qui ont suivi au Club de lecture étaient très intéressants, un peu moins la femme, mais elle n'avait pas trippé sur son livre, difficile dans ce cas-là de nous le faire aimer.  Les deux autres étaient enthousiastes et avaient le verbe haut, génial, et les fous rires sur le plateau donnait une idée de la complicité entre eux... Ou de la nervosité, mais je parierais plus sur la première option.

La musique pour envelopper le tout était un peu cheapette, du piano jazz, on a vu ça à plein d'émissions à Radio-Can, un peu d'originalité SVP?  C'est sans doute ça le point le plus à améliorer, parce que pour le reste, la recette semble bonne.  Un peu plus d'enthousiasme de l'animatrice serait aussi bienvenue, elle était un peu trop tranquille à mon goût (mais bon, ça c'est un reproche que je fais souvent à toutes les personnes animant des émissions littéraires!), mais c'est un détail qui peu se corriger.

Bref, une bonne émission, bien pensée et que je crois que je vais bien apprécier.  À suivre en tout cas, je n'ai écouté que l'émission du lundi et les concepts de chaque émission sont différents.  Qui vivra... écoutera et lira!

@+ Prospéryne

2 commentaires:

  1. Je commence à devenir fan de tes petites chroniques Prospéryne, elles sont très agréables à lire et font bien entendu écho à mon amour des livres :) Que demander de plus ?

    RépondreSupprimer
  2. @ Anna, hihihi! Tant mieux s'il te plaisent mes petits billets :D Euh, demander de plus, tu pourrais me fournir un peu plus de temps pour les écrire!?!?!? :P

    RépondreSupprimer