jeudi 25 août 2011

Prisonnière de l'écrit

Salut!

Je suis une fille de lettre.  Je l'ai toujours été.  Si besoin aie, un seul cours de comptabilité a suffit à me convaincre que le domaine des chiffres ce n'est pas pour moi!  (Bon, on utilise les chiffres arabes, ça doit être pour ça que je les trouve incompréhensible!)  Je me suis dit à je ne sais pas trop combien de reprise que si l'écriture et la lecture n'avait pas été inventée avant moi, je les aurais inventé tellement j'en suis dépendante!  Je suis fan des listes (j'ai L'art des listes de Dominique Loreau à la maison, je ne l'ai pas encore lu, mais je suis sûre que ça pourrait m'être utile!), j'en aie tout le temps une en cours quelque part et j'en fais certaine une de manière quotidienne, tellement que je ne pourrais pas m'en passer.  Et je note tout!  J'ai une excellente mémoire, ça vous pouvez en être sûre, je suis capable de citer de mémoire des listes complètes de souverain et de chef d'états de différents pays, comme tous les souverains anglais depuis les Tudors avec leurs dates de règne approximative (vérification faite, il m'en manquait un ou deux...)  ou encore tous les présidents américains depuis la crise des années 30 (bon, Roosevelt a fait 4 mandats, ça aide!)  Mais pour le quotidien, les trucs de tous les jours, il faut que je les note, sinon je les oublie!  Je suis également une indécrottable visuelle: ça ne sert à rien de me l'expliquer pendant des heures, il faut que je le voie!

Alors, c'est ça, je suis prisonnière de l'écrit.  Pour retenir quelque chose, je l'écris.  Pour retenir un prénom, je dois le lire.  Sinon, je peux le faire répéter 15 fois à la personne concernée.  Et oubliez la liste d'épicerie au téléphone, je vais retenir tout au plus 2 articles sur 5.  Sauf si je note.  Je vous le dit, je suis une fille de lettre! Le pouvoir des mots m'a conquise il y a longtemps.  Je n'ose même pas m'imaginer la vie des analphabètes, non, mais comment font-ils, privé de tout ça, de tout cet univers qu'ouvre la compréhension de l'écrit?  Autant que pouvoir exprimer sa pensée par des mots à l'écrit, comprendre celle des autres par le même médium est pour moi aussi naturel que respirer.  Et la lecture...  Je ne pourrais pas m'en passer.

Alors, qui je dois remercier pour l'invention de l'écrit?  Sans doute un type qui a eu une brillante idée sans trop le savoir il y a 3 ou 4000 ans.  Merci beaucoup à cette personne, même si elle est morte depuis longtemps et même si elle ne se doutait pas du cadeau qu'elle faisait à l'humanité.  Elle n'avait aucune idée à quel point ça me serait utile, à la fois pour couvrir mes murs de livres et pour me rappeler que je dois passer faire quelques commissions en sortant du boulot!

@+ Prospéryne

2 commentaires:

  1. Tu sais ce qu'on a noté en premier à l'écrit?

    Des... chiffres! :p

    Et l'écriture n'est pas attribuable à une seule personne (évidemment). Elle semble être apparue de façon indépendante il y a 5 à 7 milliers d'année dans 3 foyers de civilisation : en Mésopotamie, en Chine et en Amérique latine.

    Dans tous les cas, l'écriture apparaît au moment où les populations commencent à se rassembler pour former des petites villes et où il commence à y avoir un grand volume de denrées à gérer.

    Bref, les inventeurs de l'écriture étaient des pauvres secrétaires, métier sous-estimé s'il en est! ;)

    (Meuh non je prêche pas pour ma paroisse... ;)

    RépondreSupprimer
  2. Ouais Gen, je me rappelais pour les chiffres... Foutus maths, pas capable de s'en débarasser! :P

    RépondreSupprimer