mercredi 6 mars 2013

Relire

Salut!

Il y a plusieurs années, j'ai lu le livre de Naomi Klein, No logo, un essai assez exigeant.  Je l'ai déposé sur la tablette de ma bibliothèque en me disant: ouais, lui, il faudrait que je le relise.  Mais pas tout de suite.  Je ne l'ai jamais refait remarquez, mais j'en aie toujours l'intention.  Parce que je n'avais pas tout compris du livre, parce qu'il m'avait fait une forte impression.  Parce que je savais que ça en vaudrait la peine tout simplement!

Il y a des livres qu'une fois terminé et la critique rédigée, je mets de côté sans le moindre état d'âmes.  Je sais que je ne le relirais pas.  Ces livres-là, généralement, ils prennent la direction de la bibliothèque municipale.  Je ne fais plus comme dans le temps où j'accumulais mes livres comme autant de trésor, même ceux que j'avais détesté.  Plus de temps à perdre avec ces livres-là!  Plus du tout.  Dans une boîte et aller hop, de la place pour le reste!  J'en garde déjà assez comme ça! :P

Mais certaines oeuvres, je les garde précieusement parce que je souhaite les relire.  Je me suis dit que je relirais un jour tous les Harry Potter, à la file.  Souvent, j'ouvre les livres que j'ai particulièrement apprécié et je relis les passages que j'ai adoré, comme ça, juste pour le plaisir.  On retombe dans ces vieilles lectures comme dans une paire de chaussures confortables.  On a beau savoir ce qui va arriver, on goûte quand même le plaisir de l'histoire.  C'est plus fort que moi en tout cas, j'aurais beau relire 100 fois la scène où Harry confronte Voldemort à la fin du septième tome, je crois qu'elle va toujours me donner des frissons.

Il m'est arrivé aussi de vouloir relire un livre parce que, comme No logo, j'avais la très nette impression de ne pas avoir tout compris.  Ou encore parce que sa relecture pourrait me permettre de comprendre beaucoup de choses qu'une première lecture n'aurait pas pu m'apporter.  C'est souvent le cas de livres de psychologie. Dans ces moments-là, je relis, mais un peu à l'aveuglette: j'ouvre le livre et je lis le premier passage sur lequel je tombe et je pars de là.  Une façon comme une autre de se frotter au texte, un peu à l'aveugle, mais en laissant la place au hasard de faire son oeuvre.  J'ai souvent été surprise des résultats.

Étant donné mon volume de lecture, je suis plus souvent dans la nouveauté que dans la relecture il est vrai.  Par contre, c'est un plaisir à ne pas négliger.  Quand on a aimé une oeuvre à ce point-là, quel mal y-a-t-il à y replonger?  Pas pour tous les livres, certes, mais ceux qu'on a particulièrement aimé?  Ou encore dont on sait qu'ils ont encore des choses à nous apporter?  En tout cas, moi, avoir le temps, je le referai plus souvent!

@+ Mariane




3 commentaires:

  1. Personnellement, je suis un relecteur incorrigible. Je pense que je relis Dune chaque année, et le cycle entier à peu près aux trois ans, d'une traite. Idem pour Tyranaël, la saga d'Arialde Henke, Bilbo, les contes de Grimm, les nouvelles de Lovecraft et plusieurs autres récits. Bien entendu, j'essaie de ne pas y consacrer trop de temps, afin de découvrir un maximum de nouveaux trucs. Il y a des choses que je sais que je relirai un jour, comme La Reine Celte, mais que je n'ai pas encore fait... et je garde tous mes livres, même ceux que j'ai détesté. Parfois, il s'agit d'une motivation -- histoire de me dire "même moi, je pourrais faire mieux". Parfois aussi, je peux relire une ambiance ou une description qui m'a semblé réussie et analyser le processus descriptif. Certains livres sont carrément mauvais, mais un petit aspect est bien maîtriser et il vaut la peine de le relire pour apprendre... d'autres fois encore, l'oeuvre devient un film et j'aime bien relire aussitôt que j'ai vu la version cinématographique... généralement pour mieux chialer contre cette dernière !

    RépondreSupprimer
  2. @Sébas, toi, chialer contre les adaptations cinématographiques? Jamais voyons! :P

    RépondreSupprimer
  3. @ Prospéryne: bien entendu, jamais je n'oserais chialer contre une adaptation cinématographique... :P

    (maudit film de Bilbo qui va gâcher toute l'oeuvre -- c'est quoi le maudit problème de foutre Radagast à cet endroit, niaiserie de traineau à lapins -- combat d'énigmes pas crédible -- royaume d'Erebor qui ressemble aux décors d'Iniminimagimo -- nains ridicules -- trolls hyper ridicules -- roi gobelin ridiculissime)

    RépondreSupprimer