vendredi 15 mars 2013

Drôles de clients! Prise 16

Le jour de la sortie de Cinquante nuances plus sombres, la suite de Cinquante nuances de Grey, j'ai dû passer une bonne demie-journée à appeler les clientes qui avaient réservés à l'avance des copies du livre.  À peu près au milieu de la pile, je lance à ma collègue de la papeterie:

-Tu sais, c'est considéré comme de la littérature érotique tout ça, alors, d'après toi, je vais être la cause de combien d'orgasmes aujourd'hui?

Elle a éclaté de rire et m'a dit que j'exagérais peut-être un peu.  Ouin, c'est vrai, sans doute un tout petit peu. Mais si peu! :P

********************************************

Aucun rapport avec les clients, mais bon, l'autre jour, je discutais avec une collègue à propos d'un livre, dont on devrait fait commander des copies.  Je néglige de lui dire le titre, alors elle me répond avec un sourire en coin que ça pourrait peut-être être utile.  Je lui lance alors le titre, l'auteur, la maison d'édition, le distributeur et le prix, comme ça, tac!

-Et le numéro local? (numéro servant à identifier chaque livre dans notre inventaire)

-Ah ça, je ne le connais pas par coeur!

-Ah non?

-Non.

(Petit sourire)

-Et toi, tu en connais combien de numéro local par coeur dans le magasin?

-Moi?  Un gros total de... zéro?

-Idem!

Et oui, que voulez-vous, les libraires sont capables de retenir un nombre quasi-infini de titres d'auteurs, de maisons d'éditions, de distributeurs et de prix... mais pas une simple série de 6 chiffres!

*********************************************************

Une collègue me demande de vérifier une commande pour un client.  Le nom inscrit dans la commande est Mme Marc-Aurèle.  Tout me semble correct et je cherche le problème quand ma collègue me dit de vérifier une autre commande.  Une de mes collègues temps partiel avait créé une nouvelle commande pour la même cliente, mais en écrivant... Marcorelle.  Un certain empereur romain doit se retourner dans sa tombe...

***********************************************************

-Librairie Daigneault bonjour!

-Oui bonjour, vous venez de m'appeler, c'est pourquoi?

-Euh, c'est pas moi qui vient de vous appeler Monsieur...

-Ben y'a quelqu'un chez vous qui vient de m'appeler!

-Ah d'accord, mais je ne sais pas qui, on est sept employés en magasin Monsieur.

-Ouin, mais poser la question, je veux savoir qui m'a appeler.

-On a peut-être laissé un message sur votre boîte vocale?

Il ronchonne.

-Ouin, mais ça me tente pas d'aller le chercher!

-(&?(*??)?&?)*%)?U$%/?%$/*/)

@+ Mariane

2 commentaires:

  1. Oh! La dernière m'aurait mis en rogne moi aussi!!! On me la fait souvent, celle-là! Et on est à peu près 70 personnes dans mon service... non mais, écoutez-les, vos messages dans vos boîtes vocales! (pas pour rien qu'on les laisse, nos messages!).

    Encore pire : la personne de chez nous ne leur a pas laissé de message... Donc, SVP allumez : c'était peut-être une erreur, aussi, ou bien la personne compte vous rappeler... Arrrgggg! ;)

    RépondreSupprimer
  2. @Isabelle, j'avais une amie que j'appelais pour savoir si elle voulait aller au cinéma certains soirs. Si elle ne répondait pas, je ne laissais pas de messages sur son répondeur, pas la peine! Elle me rappelait deux jours plus tard pour savoir pourquoi je l'avais appeler, ayant vu mon numéro sur son afficheur... Pas mieux!

    RépondreSupprimer