lundi 11 mars 2013

L'attente, puis rien

Salut!

Je suis pas mal de série.  Et donc, j'en attend certaine avec beaucoup d'impatience.  Quand elles arrivent enfin en magasin, je suis du genre à traverser tout le magasin, livre à la main, en poussant soit des cris de joie, soit une danse de la victoire.  Yé, il est arrivé!

Ensuite, je rentre à la maison, dépose le livre bien en vue sur ma PAL... et rien.  J'ai d'autres lectures en cours, je suis super occupée, ou fatiguée et le livre passe lentement du dessus de la pile au dessous et finalement, je le classe avec mes autres livres non-lus (oui, l'épaisse pile de 300 livres qui traînent sur mes tablettes) et finalement... je ne sais pas la fin.  Pas du tout.  Je ne prends même pas la peine de lire le livre, ou du moins, si peu!

Et pourtant, je l'attendais ce bouquin-là!  Je constate d'ailleurs qu'il s'agit souvent du dernier tome d'une série.  Pourquoi donc?  Je ne veux plus savoir la fin finalement?  L'avant-dernier tome m'a déplu?  Je ne sais plus trop.  Vraiment plus trop.  Mais des fois, c'est comme ça, j'ai beau attendre impatiemment un livre, au moment où il arrive, je passe droit et me consacre à d'autres livres, tout simplement.  Dommage pour celui-ci...

Ce n'est pas toujours le cas, pas tout le temps, mais je constate cet effet-là depuis un an et plus.  Je crois que c'est parce que j'en aie trop à lire! :P

@+ Mariane


2 commentaires:

  1. Il y a plusieurs facteurs pour ça… ça m’arrivait, avant. Attendre pour un tome puis le mettre de côté une fois que je l’ai. De mon côté, ce n’est généralement pas parce que le précédant m’a déplu (faute de quoi, je ne l’aurais pas acheté).

    C’est un peu comme les copains, les cycles. Pas comme les grands amis, mais comme les camarades de classe. Si on perd contact trop longtemps, le lien s’efface. Passer trop longtemps sans « rencontrer » un cycle diminue l’intérêt, puis le lien s’estompe.

    Certains cycles, bien sûr, sont comme de grands amis. Il y aura beau se passer des années, l’arrivé d’une occasion de reconnecter rétabli le lien automatiquement.

    Alors tout dépend, à mon sens, de la force du lien que l’on crée avec un cycle lors des premiers tomes.

    Dans d’autres cas, bien sûr, il y a le problème de l’auteur qui étire trop la sauce…

    Et à présent, je lis les cycles d’un coup. J’ai commencé cela avec Reine de Mémoire. Je savais que si j’amorçais un cycle de la Grande Dame sans avoir tous les tomes, j’aurais des sérieux problèmes de sommeil en attendant les livres à paraître :P Alors, patiemment, j’ai attendu que les cinq tomes paraissent. Et le jour précis de la parution du cinquième, je me suis acheté la série en entier… et il ne fallait pas me téléphoner, ce week-end là !

    RépondreSupprimer