vendredi 8 mars 2013

La littérature et notre métier

Salut!

Récemment, en lisant un livre, je suis tombée sur un bijoux de scène: un libraire en train de servir ses clients, courant à gauche et à droite, se faisant poser les questions les plus bizarres.  J'ai tellement rit!  Ça sonnait plus vrai que vrai.  Honnêtement, je suis persuadée que l'auteur de ce livre a déjà été libraire pour aussi bien reconnaître les émotions et les idées qui traversent la tête d'une personne quand elle travaille dans ce milieu.  Je n'ai pas lu énormément de scènes mettant en scène des libraires, mais je me dis que ça doit toujours faire drôle de voir notre propre métier dans un livre.

Jeune libraire, je me délectais des aventures des aventures des Profs de Pica et Erroc.  Une façon bien salutaire de faire passer mes mauvais souvenirs de ma rupture toute fraîche avec l'enseignement.  De voir la prof de français faire un strip-tease devant la classe pour avoir enfin l'attention de tous ses élèves m'a fait tellement rire!  J'aimais la vision décalée, volontairement humoristique de la chose.  Sous les airs d'une parodie du milieu scolaire, beaucoup de vérités filtraient.  En serait-il de même pour tous les milieux de travail?

Peu importe la sphère du monde du travail, les écrivains ont mis leurs pieds partout: hôpital, école, centre de recherche scientifique, haute sphère du gouvernement, bureau d'avocats, camionneurs et j'en passe!  Le travail faisant partie de notre vie, c'est normal qu'il inspire nombre d'écrivains après tout.  Mais c'est souvent la manière d'y pénétrer qui m'intéresse, ce qu'on y apprend, ce qu'on y découvre.  L'envers de la médaille n'est pas toujours ce que l'on pense.  Et puis, on peut y faire des découvertes assez surprenante!

Malgré tout, et ce, même si j'ai bien rigolé en lisant le livre en question, je me dis que je me lasserais de lire tout le temps des histoires de libraire.  Je travaille déjà là-dedans, autant dire que j'aime bien me sortir la tête de là une fois à la maison!  Même si la scène est très bien écrite!

@+ Mariane

5 commentaires:

  1. Lolol! En effet, il me semble que c'est toujours très drôle de lire des descriptions de notre propre métier dans les livres.

    D'ailleurs, je me promets de raconter les aventures d'une secrétaire un jour ou l'autre! Me semble que ce sont toujours des personnages secondaires les secrétaires. Elles méritent mieux, les pauvres!

    Mais, comme toi, me semble que je me tannerais de juste lire des trucs qui se passent dans mon milieu de travail! ;)

    RépondreSupprimer
  2. un de ces jours, j'écrirai un roman sur ce que c'est d'être LE gars (qui plus est, de 29 ans) à étudier en enseignement primaire avec 136 filles de 19 ans... il y a du matériel là-dedans, j'vous jure ! :P

    RépondreSupprimer
  3. @Sébastien : Lolol! Moi j'vois une version masculine de Fifty Shades... ;p

    RépondreSupprimer
  4. @Gen, les aventures d'une secrétaire? Je guette! Avec ton sens de l'humour, ce sera sûrement excellent (y'a juste à penser aux Scènes de bureau pour le voir... :D

    @Sébas, moi je suis l'écriture de ce roman en direct. :P

    @Gen2, le pire, c'est que beaucoup de réflexions de ces dames dont j'ai entendu parler sont du niveau de celles d'Anastasia Steel!

    RépondreSupprimer
  5. @Gen: j'appelle mes consoeurs les pitchounettes, et je rédige un bêtisier/perlier nommé "les Pitchounades"... disons qu'il est décourageant de voir certains spécimens d'étudiantes qui auront la responsabilité d'éduquer les générations à venir...

    RépondreSupprimer