jeudi 21 mars 2013

Certaines n'avaient jamais vu la mer de Julie Otsuka

Certaines n'avaient jamais vu la mer Julie Otsuka  Littérature étrangère  Phébus 139 pages


Résumé:
Ce livre est un chant choral, l'histoire, racontée à mille voix, de ces femmes, des Japonaises mariées par correspondance à de purs inconnus depuis leur patrie, puis immigrée au États-Unis à l'aube du XXe siècle et qui vont connaître des destins forts différents, très durs souvent, multiples, mais ayant en commun cette expérience de l'immigration dans un pays étranger, seule aux côtés d'un homme qu'elles n'ont pas toujours aimé.

Mon avis:
Magnifique petit livre.  Je n'avais jamais vu une histoire racontée de cette manière, c'est l'expérience de toutes ces femmes à la fois, pas d'une auquel on s'attache pour montrer le destin de toutes, non, c'est leurs histoires à toutes à la fois.  Jamais je n'avais vu une expérience collective racontée avec tant de force.  D'ailleurs, l'histoire au complet est racontée au nous, au non de toutes.  Les expériences racontées sont individuelles, mais appartiennent au collectif de ces femmes.  À leur destinée d'épouse et de mère dans cette contrée étrangère.  La difficulté de l'adaptation, qui ne sera jamais complète, celle de leur vie isolée aux côtés d'un mari qu'elles n'aiment pas, de leurs enfants, des drames grands et petits de la vie, c'est tout ça, mais en même temps, c'est plus que ça.  L'écriture est magnifique, pleine de détails, mais en même temps sobre, offrant une réflexion, un ancrage dans l'expérience personnelle au milieu du collectif par des phrases en italique ici et là dans le texte.  La seule ombre au tableau est l'avant-dernier chapitre, celui de l'exil intérieur, de ces familles entières qui ont été déportées loin de la Californie, des côtes, durant la Seconde Guerre mondiale étant donné qu'ils appartenaient à un peuple ennemi.  C'était trop long.  Pour le reste, un petit bijoux, à lire vraiment.

Ma note: 4.25/5

Je remercie Gallimard et plus particulièrement Michel pour ce service de presse.





2 commentaires:

  1. Je me dis depuis des semaines qu'il faut que je lise ce bouquin!

    RépondreSupprimer
  2. @Gen, il est superbe, aussi bon que sa couverture est belle!

    RépondreSupprimer