lundi 29 octobre 2012

Faire circuler ses livres

Salut!

Dans la vie de tout lecteur, même les écureuils comme moi finissent par regarder leurs tablettes et se dire: ah... je manque de place!  Et de trier joyeusement les livres que l'on retrouve dans nos bibliothèques.  Celui-ci, je le garde précieusement (lire, dans cette catégorie tous mes Harry Potter, Yoko Tsuno, Reine de Mémoire d'Élisabeth Vonarburg, L'ami retrouvé de Fred Uhlman et Pieds nus dans l'aube de Félix Leclerc.  Note: j'oublie les trois-quarts de ceux qui entrent dans cette catégorie), celui-là, je l'ai lu et je ne le relirai pas, celui-là, je ne l'ai pas lu, mais je le garde ou pas? (choix toujours extrêmement difficile!)  Fini par se constituer une pile plus ou moins gargantuesque de livres à donner.  Maintenant, le plus complexe: à qui je donne ces livres-là?

Choix difficile.  De un, il faut le dire, j'ai déjà été en porter chez des bouquinistes à Montréal, mais honnêtement, je ne le referais pas.  De un, beaucoup de mes livres sont des services de presse et si pas mal de gens ne se gênent pas pour les revendre, moi, ça me hérisse de voir des livre étampés Service de presse, revente interdite dans des bouquineries.  On te l'a donné ce bouquin-là mon homme, le vendre, c'est honteux!  Et puis honnêtement, pour la banlieusarde que je suis, ça revient cher de monter à Montréal pour quelques bouquins et pour le peu que l'on fait dessus!

Alors quoi?  Les donner?  Oui, excellent choix et c'est ce que j'essaie de faire dans la majorité des cas.  Mais le problème se pose: le donner à qui?  Trouver la bonne personne à qui donner des livres est un art délicat.  Une fois, j'ai eu un livre qui parlait de photographie et j'avais un copain photographe, alors là, party!  Ça a été facile!  Mais comme je suis du genre lectrice iconoclaste, des fois, c'est difficile (oui, j'ai donné Fifty Shades of Grey dès que j'ai fini la lecture et pour une rare fois, je n'ai pas eu à me casser la tête à ce sujet...)  Il me reste toujours des livres dont je n'ai pas la moindre idée du à qui le donner.  Ceux-là sont mon casse-tête.

Pendant un temps, j'ai pensé avoir trouvé la solution idéale: BookMooch.  Un site d'échange tout à fait gratuit.  On y met les livres que l'on a à donner et on se crée une liste de souhaits concernant les livres que l'on souhaite échanger.  Malheureusement, j'ai vite constaté que la plupart des donneurs de livres sur ce site (en français, je précise), sont européens et trouvent les frais de postes pour l'extérieur de l'Europe trop onéreux.  Ce qui ne les empêche pas d'en demander!  À un moment donné, on se tanne d'envoyer des livres en Europe et de se faire dire non parce que ça coûte cher de les envoyer en Amérique...  Et je le dis, j'ai envoyé des grands formats là-bas qui m'ont coûté une fortune sans avoir droit à un merci!  Disons que ça m'a un peu découragée...  L'avantage, c'est que j'ai cumulé une banque de points qui me permet maintenant d'importer des livres à peu de frais.  Mais je n'en envoie pratiquement plus.

Alors où?  Où je donne ces livres, souvent encore en parfait état?  J'ai fini par trouver la solution: la bibliothèque municipale.  Celle de ma ville collecte les dons en livre durant l'année et deux fois l'an, elle organise une vente publique où les livres sont vendus à prix modiques.  Les profits permettent de financer des activités à la bibliothèque.  C'est là maintenant que je vais porter mes livres.  Là et nulle part ailleurs, à moins qu'un ami ne me les demande.  Parce que je suis sûre que là, c'est bien utilisé.

@+ Mariane

9 commentaires:

  1. Très bonne idée! Et ainsi, tu contribueras à faire connaître certains auteurs à des gens qui n'auraient peut-être pas acheté le bouquin au prix normal... (Et, qui sait, ils aimeront peut-être tellement l'auteur qu'ils lui achèteront d'autres livres par la suite!)

    J'ai une amie qui fout au recyclage les livres qu'elle n'a pas aimés. Je trouve ça criminel. Tant qu'à le jeter, pourquoi ne pas en faire don à la bibliothèque municipale ou à un organisme d'entraide? D'autres pourraient l'aimer, eux...

    RépondreSupprimer
  2. @Prospéryne : Tu me fais penser que ma bibliothèque de livres à donner est pleine (oui, j'ai une bibliothèque pour ça). Faudrait que je m'informe auprès de ma bibliothèque pour voir s'ils les prendraient...

    RépondreSupprimer
  3. Quand mon père est décédé, j'ai fait un tri, j'ai pu vendre les livres autographiés par les auteurs, mais la grande majorité des livres ont été pris par la bibliothèque de son village. Le responsable est même venu les chercher, il a apporté une quinzaine de boîtes, et a monté et descendu le long escalier (plafonds de neuf pieds obligent!) autant de fois.
    Oui, vraiment la bibliothèque municipale (chez nous, un regroupement) c'est très bien.
    Mes livres, j'essaie pour l'instant de les vendre à une librairie de livres d'occasion, mais je suis à la veille de t'imiter.

    RépondreSupprimer
  4. Moi, je suis très très écureuil et relecteur incorrigible donc je garde tout... ça occupe tous les murs d'une grande pièce de ma maison, du plancher au plafond... mais j'ai souvent des doublons parce que j'achète parfois les livres par lots indivisibles.

    Les livres jeunesses, ça va toujours à un organisme de charité pour les enfants défavorisés. Mais les livres adultes... j'aime à les offrir, mais à qui ? Les bibliothèques, c'est une bonne idée, mais ce ne sont pas toutes les biblis qui en acceptent... le recyclage, oubliez-ça, je suis comme Isabelle Lauzon ci-haut, je trouve que c'est un sacrilège...

    Hey, groupe ! Pourquoi on ne se ferait pas un BookMooch québécois ? Qui s'y joindrait ? Levez la main !

    RépondreSupprimer
  5. Si tu as des livres jeunesses à donner, les bibliothèques des écoles défavorisées à Montréal en on grand besoin!!

    Je te trouve bonne, car je suis absolument incapable de me débarasser de mes livres....J'ai peut être le syndrome du ramassage, je sais pas....Même 50 shades of grey, pas capable de le donner, même si j'ai détesté! J'avoue que je suis rendue à plus de 1000 livres dans mon salon et mon chum capote bin raide! hahaha!

    RépondreSupprimer
  6. @Isabelle, oui, une belle façon de faire connaître des auteurs... Quoique je donne rarement mes livres d'auteurs québécois, trop précieux à mes yeux! Quand au recyclage... J'ai mis une seule fois dans ma vie un livre au recyclage et crois-moi, c'était parce qu'il n'y avait plus rien à faire pour le sauver! Sans ça, je suis comme toi: vade retro satanas!!!!

    @Gen, une bibliothèque pour les livres à donner? J'aurais jamais pensé ça!

    @ClaudeL, avec les bibliothèques, on s'évite le trouble et puis, pour ma part, je trouvais que ça rapportait très peu.

    @Sébastien, écureuil un jour, écureuil toujours! J'ai longtemps été comme ça, maintenant, je me permets d'en laisser aller. Par contre, j'en garde la majorité. Et je m'assume parfaitement là-dessus!

    @Anne-Marie, les livres jeunesse vont toujours à la Lecture en cadeau. Montréal est un peu loin pour moi pour faire don de quelques livres :( Quand au ramassage, je crois que j'ai vaincu le syndrome parce que j'ai longtemps été incapable de donner le moindre livre!

    RépondreSupprimer
  7. C'est une excellente idée, la bibliothèque. Quelques amis et moi pour Noël on se faisait souvent des échanges de cadeaux usagés, et les livres faisaient toujours des heureux. On peut même apporter plusieurs choix et tous le monde "pige dans le lac". Donc ça circule, et c'est ce qui importe.

    RépondreSupprimer
  8. J'ignorais que les bibliothèques acceptaient les dons! Bon, j'aurais pu y penser et me renseigner, mais merci pour le tuyau! Il me reste qqs invendus qui n'ont pas trouvé preneur chez les bouquinistes de Mtl... pas même au Colisée du livre!! Qui offre à peu près 2$ pour 15 livres. ;-) Je ne sais jamais trop quoi faire à part visiter les bouquinistes et, comme tu le dis, ça ne vaut pas vraiment le déplacement.

    RépondreSupprimer
  9. @Hélène, l'option piger dans le sac à Noël est une excellente idée! Je n'y aurais pas pensé, mais c'est une excellente façon de faire.

    @Caro, tout dépend des bibliothèques. Renseigne-toi! :)

    RépondreSupprimer