lundi 4 juillet 2011

La ligne éditoriale

Salut!

Quand on est un lecteur attentif, on se rend vite compte que certaines maisons d'éditions nous conviennent plus que d'autres, que certaines façons de faire nous plaisent plus, etc...  Derrière chaque maison d'édition qui se respecte, il y a un drôle de bonhomme, souvent un inconnu pour le public, une espèce rare: un éditeur.  Qu'est-ce que fais ce drôle de petit bonhomme?

Lecteurs, l'éditeur est votre meilleur ami!  C'est lui qui se tape pour vous tous les manuscrits et qui va chercher au milieu de la rocaille les diamants qu'ils vont vous offrir en lecture.  Et encore, ce sont des diamants bruts, il faut aider les auteurs à peaufiner leurs textes et à retravailler ce qui ne va pas, en tenant compte des sensibilités de ces artistes parfois chatouilleux sur leurs oeuvres!  Ils sont derrière leurs auteurs dans les bons et les mauvais jours, prennent bien souvent tous les risques financiers et n’accueillent la gloire qu'assis à leur bureau en solitaire ou entouré de quelques collaborateurs.  Vous ne les reconnaîtrez pas dans la rue, ils ne font pas les premières pages des journaux et si les auteurs se plaignent de ne pas avoir assez de tribune pour parler de leurs livres, vous entendrez encore moins parler leurs éditeurs!  Ces petits êtres de l'ombre (qui peuvent être de très grande taille) sont pourtant un des chaînons du livre parmi les plus importants, parce que ce sont eux qui choisissent les livres qui atterrissent sur les tablettes des librairies.  Ils sont les responsables de la ligne éditorial d'une maison d'édition, en d'autres termes de ce que vous allez trouver sur, dedans et en dehors des livres qui vont croiser votre route.  Et c'est ce truc bizarre dont on entend rarement parler qui fait souvent la différence entre les maisons d'éditions.

Prenons exemple sur Gallimard.  J'adore cette maison d'éditions (quelqu'un se souvient que j'ai déjà dit que j'adorais les Folio?).  La ligne éditorial est excellente, les titres publiés chez Gallimard sont toujours de qualité, les traductions soignés (:D) et la présentation est toujours minutieusement étudiée.  Même si au fil des ans, la fonction d'éditeur a été faite par différentes personnes au sein de la maison, ils ont su garder vivante la qualité voulue par les premiers de la lignée.  Ils ont mis en place une ligne éditoriale qui perdure encore aujourd'hui.  Bref, acheter un livre de chez Gallimard, c'est acheter la qualité qui va avec et qui se retrouve jusque dans les petits détails.  Même chose chez Boréal, le concept est simple, mais étudié, on reconnaît leurs livres du premier coup d'oeil et on sait que la qualité extérieure est gage de la qualité intérieure.  Leur travail éditorial est bien fait, tout simplement.  J'admire aussi de plus petites maisons d'éditions comme XYZ, Trampoline et Le Quartenier qui réussissent à faire de petits bijoux avec peu de moyens.  Même là, la ligne éditoriale fait toute la différence, on peut s'y fier, autant dans le choix des textes que dans leur présentation.  Tout ça parce que des gens invisible aux yeux du commun des mortels savent détectés les bijoux parmi la masse et comment les présenter au public.  Vive les éditeurs! 

Alors, ne vous surprenez pas à regarder dans la production littéraires certains titres plus que d'autres parce qu'ils ont un je-ne-sais-quoi qui vous attire: des éditeurs sont passé par là avant vous!

@+ Prospéryne

2 commentaires:

  1. Un joli message pour les éditeurs. Merci pour la reconnaissance de notre travail (en tant qu'assistante d'édition pour le moment je m'inclus dedans hein ^^) et oui il a du boulot je le garantie!!

    RépondreSupprimer
  2. Tiens, ma chère copine des enfers est une assistante éditoriale? Je ne savais pas! Aller, prends la petite tape dans le dos pour toi ma belle! :D

    RépondreSupprimer