jeudi 10 mai 2012

Quand on a trop trippé sur le film

Salut!

Mon feel down movie, c'est indiscutablement celui-ci.  Je l'ai écouté au moins 25 fois et c'est l'un des films que je ne me lasserais jamais de regarder, regarder et encore regarder:


Même si je sais très bien qu'il vient d'ici:


De la même façon, j'ai trippé de façon incommensurable sur celui-ci:


Mais je sais très bien qu'il vient de là:


Et qu'apparemment, son auteur n'a pas du tout apprécié l'adaptation qui en a été faite...  Que voulez-vous, j'ai vu ces films bien avant de savoir qu'ils venaient d'un roman et d'une BD et j'ai adoré leur version cinématographique, ce qui fait que quand vient le temps de se frotter à la version papier... ben, là, l'opinion n'est pas neutre.

Bien plus souvent qu'autrement, je lis le livre avant d'aller voir le film.  Parce que j'aime mieux me confronter à l'oeuvre originale.  Parce que souvent le livre est meilleur, plus riche, on y tourne moins les coins ronds et que l'histoire y est bien souvent fort bien raconté.  Mais certains films, quand on ne les regarde que sur le strict plan cinématographique, sont excellents, sont même des réussites qui peuvent faire ombrage à leur grand frère de papier.  C'est donc parfois un avantage d'ignorer le fait que le film vient d'un livre avant d'aller le voir.

Quand je vais voir un film dont j'ai lu le livre, j'ai toujours peur quelque part que le film me déçoive.  Dans ces cas-ci, j'ai peur d'être déçue par le livre, tellement la première empreinte a été forte.  Et je risque fort de préférer le film au livre.  Mais c'est plus fort que moi, ça vient d'un livre, alors je vais aller le lire.  Parce que quelque part, même si c'est différent, je veux retrouver le plaisir de découvrir cette histoire sous un autre angle.  Même si c'est risquer la déception et pour une rare fois, garder toujours en tête que le film est pour une fois meilleur que le livre.

@+ Prospéryne

2 commentaires:

  1. C'est toujours un risque à prendre, mais des fois cela résulte en deux vision d'une même histoire. C'est parfois intéressant de comparé sa propre interprétation et celle d'un réalisateur. C'est frustrant aussi des fois!

    J'ai adoréChocolat moi aussi, je ne savais même pas que ça provenait d'un livre. L'as-tu lu? Il vaut la peine?

    RépondreSupprimer
  2. @Anne-Marie, non, je n'ai pas lu Chocolat, il traîne dans mes tablettes depuis un bail. Je vais finir par le lire c'est sûr, mais quand? Va savoir!

    RépondreSupprimer