mercredi 23 mai 2012

Les pitons et les pages

Salut!

Je ne sais de quand ça date et ne me le demandez pas, j'en aie aucune idée, mais il semblerait que les maisons d'éditions ont flairé le filon pour faire décrocher des manettes les accros des jeux vidéos.  Ils leur offrent... des livres sur leur jeu préféré!  De Halo, que j'ai lu cet hiver à Mass Effet et Assassin's Creed que m'a fait connaître un copain, on dirait que les maisons d'éditions multiplient les produits dérivés de jeux vidéos. 

Les avantages?  Bon, si on excepte celui qui fait que les fans mettent maintenant une autre fois les mains dans leurs poches pour se le procurer, je crois que c'est le fait d'approfondir un univers.  Un livre coûte pas mal moins cher à produire qu'un jeu vidéo ou une petite vidéo.  Et ça permet de rajouter des liens, de compléter un univers, d'aller plus loin en somme. C'est un sacré plus quand on connait le coût de production d'un jeu vidéo (astronomique) et que l'on veut garder l'attention des fans que de sortir des produits dérivés.  Le livre en est un relativement facile à produire.  On engage un auteur, on lui donne les grandes idées générales et hop, le tout est pas mal dans la boîte.  Bon, c'est un peu plus compliqué que ça, mais l'idée de base est là.

Et ensuite?  Je peux vous donner une petite comparaison avec les univers dérivés des livres de Star Wars ou encore Star Treck.  Pour les fans, des pans entiers d'univers auquel n'ont pas accès ceux qui n'ont pas lu ces livres.  On complète, on ajoute, on explique mieux certains détails, on approfondit des personnages secondaires.  Quand j'ai lu le livre de Halo, j'ai appris de larges pans de l'histoire qui n'auraient jamais pu être racontés dans un jeu vidéo.  Ça explique des tas de choses, mais ça n'aurait pas eu sa place dans un jeu. Dans ce cas précis, le livre a servi à prolonger le plaisir et à le compléter, l'enrichir.  On aurait pu s'en passer.  Mais j'ai bien aimé découvrir les lointaines racines de la lutte entre les humains et les Covenants, eux-mêmes s'inspirant des Forerunners dont parle le livre que j'ai lu cet hiver.  Je sais, c'est compliqué!  Faut avoir lu le livre et joué les jeux pour comprendre!

Au fait, de sortir des livres sur les jeux vidéos va-t-il emmener des lecteurs vers les manettes?  Si on prend mon cas, euh, oui...

@+ Prospéryne

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire