mardi 22 mai 2012

Mes parents, des monstres? de Jonathan Reynolds

Mes parents, des monstres?  Jonathan Reynolds  Zone Frousse # 14  Z'ailés  97 pages

Résumé:
Étienne se lève la nuit pour aller aux toilettes et voient au-dessus de ses parents d'étranges formes vertes... Dès le lendemain, le comportement de ceux-ci est étrange, ils l'obligent entre autre à boire du jus d'orange même s'il déteste ça.  Et tous les autres adultes semblent agir de la même façon.  Que ce passe-t-il?  Les parents d'Étienne serait-ils devenus... Des monstres?

Mon avis:
Je suis sortie un peu mitigée de cette lecture.  D'un côté, c'est très intéressant: l'idée de base, que tout d'un coup, les adultes deviennent la source du danger, même ceux qui sont tout près des jeunes est bonne, mais...  disons que je n'ai pas été entièrement convaincu.  L'autre élément clé de l'histoire, l'idée des monstres qui prennent le contrôle des adultes étaient beaucoup plus maîtrisée.  Le ton de l'histoire, clairement destiné aux jeunes lecteurs laisse un peu trop voir ses ficelles.  On aurait dit que l'histoire aurait été pensée pour des adultes, mais simplifiée pour des enfants, alors qu'au contraire, en littérature jeunesse, il faut penser dès le départ à part des idées d'un enfant.  En fait, l'intrigue est trop linéaire, à un seul moment, je n'ai pas vu venir le coup et heureusement parce que c'était un des punchs!  La conclusion m'a parue un tantinet facile, mais la toute fin nous laisse sur un petit frisson d'horreur glacée qui nous fait peu envier le sort d'Étienne.  Un petit livre à lire sous la couverture pour accentuer son côté film d'horreur...

Ma note: 3.75/5

Je remercie sincèrement l'auteur, Jonathan Reynolds de m'avoir offert son livre.

2 commentaires:

  1. Merci beaucoup pour ta critique! :-)
    Je prends bonne note des failles pour la prochaine fois!

    RépondreSupprimer
  2. @Jonathan, j'essaie d'être le plus précise possible quand je cible un défaut, j'espère que ça t'aidera, mais dis-toi bien que ça ne représente que mon opinion à moi qui est bien humble!

    RépondreSupprimer