samedi 17 mars 2012

Peter Pan: 6- Destins de Régis Loisel

Peter Pan  tome 6  Destins  Régis Loisel  Vents d'Ouest  50 pages


Résumé:
Rose s'occupe des enfants comme une mère, elle fait la vaisselle, la lessive, à manger, tout.  Cela attire la jalousie de Clochette.  Alors que les enfants se croient débarrassé des pirates, ils ignorent qu'ils n'en sont qu'aux tous débuts de leurs ennuis avec eux.

Critique:
Je crois que cet album est celui qui m'a le plus déçu.  Il n'était pas nécessaire.  Pas dans la logique de l'histoire telle que je la voyais en tout cas.  J'aurais aimé que la finale fasse le lien avec les enfants Darling, mais ce n'est pas le cas, on ne les évoque même pas.  Et cet album montre une facette sombre de l'enfance, une facette que l'on voudrait bien oublier: celle de l'absence de morale, de l'absence de conscience de l'impact de ses gestes.  C'est là je crois le point fort de cet album, dans cette description de cette laideur de l'humanité dans sa jeunesse que l'on voudrait tant oublier.  Peter Pan et les enfants perdus veulent tuer l'un des leurs parce qu'il refuse la loi de l'île: l'oubli.  Il ne veut pas oublier comment sa soeur est morte et dans quelles circonstances.  Ça pousse Peter à le ramener à Londres, là où il prendra également sa décision finale: ne jamais vieillir, ne jamais grandir, ne jamais affronter les laideurs de la vie d'adulte, toujours rester dans les vapeurs de l'enfance et de son absence de temps et de durée, toujours vivre dans l'instant sans crainte de l'avenir.  C'est face à une prostituée qui lui offre de le dépuceler qu'il prendra sa décision et quelque part, en voyant ce qu'il aurait à affronter en restant en Angleterre, on le comprend de préférer l'oubli du pays imaginaire.  Quand à Jack l'Éventreur...  Je n'ai pas trop compris.  C'est pas trop clair, du moins de mon point de vue.  Une finale très mitigée en ce qui me concerne, mais une chose est sûre: à la fin des six albums la situation que l'on retrouvera plus tard dans le livre de James Barrie est en place.  Merci à Régis Loisel de nous avoir raconté l'histoire de Peter devenu Peter Pan.

Ma note: 4/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire