lundi 7 novembre 2011

3 Q POC: Où lire?

Salut!

Avec le Salon du livre de Montréal qui approche, j'ai le goût de lancer une série de billet sur le thème des 3Q POC.  Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est un truc en histoire qui permet de faire le tour d'un événement en posant les questions suivants: Qui, Quoi, Quand, Pourquoi, Où, Comment.  Au Québec en 2011, Qui Lire? Quoi lire? Quand lire? Pourquoi lire? Où lire? Comment lire?  Une façon de faire le tour de la question de la lecture et aussi parce que je me sens mûre pour réfléchir un peu à la question.  Dans ce cas, rien de mieux que de revenir aux sources pour poser les questions pertinentes.  Réponse au cours des prochaines semaines.

**************************


Quand on pense bien, la lecture est l'activité la plus mobile qui soit: un livre n'a pas besoin de connexion wi-fi, de prise électrique ou de table pour s'installer.  On peut lire dehors durant la plus grande partie de la journée sans éclairage supplémentaire (merci M. Soleil!) et pas grand monde ne va venir vous importuner si vous lisez dans un lieu public.  Café, bistro, resto, un livre à la main, un café qui refroidit sur la table et c'est le bonheur! 

Y-a-t'il vraiment une limite aux endroits où lire?  On peut lire sur les marches des édifices publics, sur un banc dans un parc, à la table de la cafétéria ou encore à la bibliothèque.  On peut lire sur le divan, couché dans son lit ou encore allongée dans une chaise longue.  On peut lire sous les couvertures avec une lampe de poche (mon père avait compris ce que je faisais et venait me piquer mes BDs sous mon oreiller pour les lire!), au fond d'un garde-robe, ou confortablement installé sur le bol de toilette (oups!)  Dans un wagon de train ou de métro, quand on est assit sur le siège du passager, en avion, en bateau, bref, partout!  L'avantage du livre est qu'il est léger, portatif et qu'il permet au lecteur de se plonger dans son activité de loisir favorite en un instant.  Pas besoin d'allumer la télé, de mettre ses écouteurs ou d'ouvrir l'ordi: c'est prêt en 3 secondes.  Hop, on prend le livre, hop on l'ouvre et ouf, on est plongé dedans!  Pas plus compliqué que ça.  Et ça fonctionne même lors des pannes d'Hydro!  (souvenirs du verglas où j'ai vécu avec un joueur compulsif de jeu vidéo privé de sa dose quotidienne)

Y-a-t'il des endroits où ne pas lire?  Des endroits où c'est interdit, ou mal vu?  Dur à dire, les endroits, non, mais les situations, où par politesse il vaut mieux s'abstenir de lire un livre, sont nombreuses.  Tout est question de discernement: n'ouvrez pas votre livre en pleine conversation avec quelqu'un, c'est impoli, mais ce n'est pas le lieu qui est important à ce moment, mais bien la situation. 

Alors, n'oubliez jamais de glisser un livre dans votre sac quand vous quittez la maison, vous ne savez jamais où vous aller l'ouvrir et profiter des aventures qu'il vous offre.

@+ Prospéryne

3 commentaires:

  1. Dans un salon funéraire, je dirais... c'est comme dire: je veux rien savoir, je me ferme aux relations avec autrui. Pas vraiment l'endroit.

    Ce sont aussi des questions de journaliste!

    RépondreSupprimer
  2. @Prospéryne : Mon grand regret : l'impossibilité de livre efficacement en marchant (ou de marcher efficacement en lisant) ou de lire sous la douche.

    Heureusement, y'a rien de plus agréable que de lire dans le bain, alors ça compense! ;)

    RépondreSupprimer
  3. @ClaudeL, aurais-tu de la difficulté à lire dans un Salon funéraire si celui-ci était vide? Ce n'est pas le lieu, c'est la situation qui n'est pas propice à la lecture. Et tu as raison, les journalistes aussi utilisent le 3QPOC, pour moi, c'est sortir un vieux truc des boules à mites, mais ça fait du bien parfois de revenir aux sources!

    @Gen, ben oui, tu peux lire sous la douche, y'a qu'à prendre des livres pour le bain! :P Pour lire en marchant, ça te prend un guide, mais j'ai déjà lu que Dany Laferrière payait sa soeur aînée pour l'emmener à l'école pendant qu'il lisait sur le chemin... Et lire dans le bain, je n'ai jamais essayé, je n'ai qu'un bain douche et c'est déjà un exercice de contorsionniste de s'y entrer au complet, alors je préfère m'abstenir pour la lecture...

    RépondreSupprimer