lundi 14 novembre 2011

Une fin et un début

Salut!

Je n'ai pas l'habitude de m'épancher sur mon blog, mais je vais faire une petite exception, parce que c'est une occasion spéciale: c'est mon anniversaire aujourd'hui.  Et c'est un anniversaire spécial en plus.  Pour moi en tout cas! 

Internet oblige, je suis souvent discrète sur ce qui se passe dans ma vie en dehors de la librairie et de mes lectures.  Cependant, la dernière année a été dure et a comporté son lot de journées difficiles et de de pénibles décisions.  Sans entrer dans les détails, j'ai dû coupé les ponts avec des personnes très proche de moi parce que je vivais des situations qui ne pouvaient plus durer.  Quand on choisit de changer et d'aller vers l'avant, ce n'est pas toujours facile ou évident.  On est pas toujours compris ou encouragé dans ce que l'on veut faire.  Il faut savoir écouter sa petite voix intérieure qui nous dit quelle est la bonne direction prendre pour nous et ne pas trop écouter les autres.  La mienne a hurler fort et longtemps avant que je l'écoute!  Mais c'est un choix que j'ai fait et que je ne regrette pas.  Alors, cet anniversaire marque la fin d'une étape dans ma vie et le début d'une autre. 

En plus, étant née la même année que Geneviève, je me retrouve comme elle à voir lentement arriver le bateau de la trentaine.  Il me semble souvent que les années ont fichu le camp sans que je m'en rende compte, sans que j'en profite à fond, obnubilée par la routine quotidienne, par les petits détails qui nous pourrissent la vie dans l'instant mais qu'un an après on a complètement oublié.  Depuis quelques mois, je me rattrape sérieusement et j'ai décidé de prendre la vie du bon côté.  Et surtout de foncer dans celle-ci.  J'essaie des tas de trucs que je n'avais jamais essayé auparavant, l'éternelle casanière que j'étais sors plus de chez elle, mais je n'ai pas perdu ce que je suis, ni mon amour des livres, ni mon amour des chats.  Ni mon sens de se mettre les pieds dans les plats à certaines occasions!  Je suis toujours moi, mais en mieux, plus en phase avec moi-même.  Et c'est bien, parce que comme me l'a fait remarqué une amie, plus tu commences jeune ce genre de choses, plus tu en profite longtemps dans ta vie.

Alors voilà, un anniversaire, une fin et un début.  Rien de si extraordinaire et pourtant, c'est un cycle qui s'achève.  Je me suis couchée tard hier, attendant de voir passer l'aiguille de l'horloge du côté du 14 novembre.  Une fois fait, je suis allée me coucher, sachant très bien que mes 29 ans seraient plus agréable à savourer avec un peu d'énergie dans le corps!  On commence quelque chose de neuf ce matin.  Avec juste un chiffre de différence par rapport à hier, mais ça, c'est un détail. 

@+ Prospéryne

8 commentaires:

  1. Eh bien! Je te dis bravo d'avoir osé faire le choix qui s'imposait pour toi! Non, il ne faut pas attendre que les autres nous en donnent la permission ou nous approuvent... parce qu'on peut rester malheureux toute sa vie!

    J'ai déjà fait un choix semblable (couper les ponts avec certaines personnes) : on m'a jugée, mais je ne regrette rien. Notre première responsabilité dans la vie, c'est d'assurer notre bonheur. Idéalement, pas au détriment des autres, mais on en arrive un moment donné à un âge où les concessions sont de plus en plus difficiles à faire quand notre bonheur est en jeu... Et tu remarqueras qu'il n'y a pas grand monde dans la vie qui s'empêche de faire ses choix, même quand ça ne fait pas notre affaire...

    C'est drôle, les bilans de la trentaine... Dans mon cas, ce qui est rigolo, c'est que le mien m'a menée sur le chemin de l'écriture! Qui sait où toi, il te mènera? :D

    RépondreSupprimer
  2. Bonne anniversaire ma chère et je te souhaite de tout coeur que l'année de tes vingt-neuf ans soit moins pénible que la mienne et que toutes les épreuves soient derrière toi.

    (J'ai de plus en plus hâte de voir arriver la Trentaine là...)

    RépondreSupprimer
  3. @Isabelle, aucune idée de la direction que ma vie va prendre. Je suis ouverte aux possibilités, c'est juste que contrairement à avant, je suis plus attentive à ma petite voix intérieure et à ce qu'elle me dit. Elle est un bon guide jusqu'à maintenant et je pense bien continuer à l'écouter longtemps!

    @Gen, le gros des épreuves, je crois que je les aies passées l'année de mes 28 ans, mais je comprends parfaitement le pourquoi tu trouves tes 29 ans long. Courage ma belle, le Soleil finit toujours par revenir!

    RépondreSupprimer
  4. Un très joyeux anniversaire ! T'en fais pas, il y a de la vie après 30 ans :-)

    RépondreSupprimer
  5. @Richard, je sais, je n'aurais que le tiers de ma vie de passée dans un an. :P

    RépondreSupprimer
  6. Joyeux anniversaire mon homologue latine! Profite de ta trentaine elle t'ouvre une nouvelle porte sur la vie et beaucoup d'autres bonheurs en perspective! Je te le souhaite très fort!!!

    RépondreSupprimer
  7. J'ai trouvé très original le fait que tu attendes que l'aiguille passe au 14...
    Pas trente ans et tu sais déjà écouter ta petite voix: félicitations. Ça m'a pris plus de temps que ça pour savoir que j'en avais une!

    RépondreSupprimer
  8. @Perséphone, la trentaine, c'est dans un an, je vais profiter de tous les plaisirs de la vingtaine pour ma dernière année dans cette décennie!

    @ClaudeL, oh, mais la petite voix elle a gueulé fort et longtemps avant que je ne l'entende. Maintenant, je me pratique à l'écouter le plus souvent possible et elle est de très bon conseil!

    Merci à tous pour vos voeux d'anniversaire!

    RépondreSupprimer