samedi 5 novembre 2011

Les livres inutiles...

Salut!

Des livres inutiles ça n'existent pas dites-vous?  Ah non, pas d'accord, ça existe!  Du haut de mon très haut statut de libraire, je déboulonne une idée reçue: il s'en publie des livres inutiles, stupides, épais et sans but dans une année!  Je suis à la réception de livres, je vois passer des trucs qui n'ont pas une sacrée miette de bon sens souvent.  Des exemples?  Cool, en voici quelques-uns, ça va me permettre de me défouler!  Excusez-moi par contre si je tais le nom des maisons d'éditions et des auteurs, je ne voudrais pas frustrer personne, mais des fois, ceux-là, je les trouve cons, mais cons!  Et en plus, c'est souvent les mêmes...

La perle dans la catégorie album pour enfants:
Allons-y avec un truc absolument délirant: un album pour enfant, d'après le style des images et le niveau du texte, destiné aux 6-8 ans, mettant en vedette... le pénis.  Non, non, non, oubliez le bel album expliquant les mystères de l'anatomie masculine aux petits, imaginez-vous plutôt un album qui parlerait des types de pénis comme le ferait le défunt magazine Safarir, en disant que le pénis trop long peut s'emmêler et montrant une image où le foutu pénis doit faire au moins 15 mètres de long pour aboutir à un résultat aussi emberlificoté ou encore un pénis trop gros qui fait une bosse déformante dans le pantalon, ou encore un pénis qui quand le gars va se baigner fait comme un périscope pas loin de lui... On se demande comment un tel truc a bien pu finir par être publié!  Et encore, c'est par une importante maison d'éditions jeunesse!  La décision a dû être prise le soir du party de Noël cette année-là...

Rien à dire:
Autre perle: une maison d'édition publie une série de livre ayant pour titre Souvenirs d'un amnésique, Ce qu'un ado sait de la vie, Ce que les hommes savent du romantisme et autres trucs du genre.  Des textes édifiants à l'intérieur?  Que non, des pages blanches.  Vous avez bien entendu, des foutus pages blanches!  Ok, à la limite, c'est correct pour faire une blague à quelqu'un, mais est-ce que ça valait la peine de couper des arbres pour faire ça?  Non!

NOOOOOOOOOOONNNNNNNNNNN???  Pas vrai?
Dans une collection, par ailleurs excellente, de livres pour enfants qui parlent de différentes situations et est destinés à aider parent et enfants à affronter les petits tracas de la vie, un album qui parle du fait que Maman travaille aussi?  Hein?  Quoi? Pas vrai????  C'est pas la situation de 90% des enfants ça?  Hého, c'est pas une situation nouvelle ça, ça fait trente ans que les parents travaillent tous les deux, ma mère a dû représenter le dernier anachronisme dans le domaine.  Un album pour expliquer que Maman, ou encore mieux Papa reste à la maison pour prendre soin des enfants, j'aurais pu comprendre, mais de mettre dans un album que Maman travaille aussi pour payer plus de beaux vêtements et de jouets aux enfants, ça, ça dépasse un peu les bornes!

Les femmes aussi aiment le sexe...
C'est le titre du livre.  De mettre une telle vérité de La Palice en première page d'un livre démontre un certain manque de connaissance de la vie intime d'une bonne moitié de la population...

Ok, je m'arrête là.  Je tiens à souligner que ces livres ont quand même comme mérite d'être d'excellents cale-pieds pour les tables branlantes...

@+ Prospéryne

6 commentaires:

  1. Mouahahaha! En fait de calle-pied, j'ai jamais utilisé de livre, mais "Les enfants du Graal" tome I (une brique de 1200 pages qui, tant qu'à moi, raconte rien, à part nous annoncer qu'il y aura 28 autres tomes) me sert à garder ouverte la porte de ma chambre. ;)

    Regarde le bon côté des choses : ces livres ne sont pas totalement inutiles! hihihihi

    RépondreSupprimer
  2. LOL!!!!!!! Excellente idée pour garder ta porte ouverte Gen!

    RépondreSupprimer
  3. excellent Gen, moi aussi j'en fais autant pour ne pas que mon chat se retrouve enfermé dans la salle de bains...

    Merci Prospéryne de cette franche mise au point. Ça fait un siècle que je claironne que certains éditeurs publient n'importe quoi même dans le genre littéraire.

    Bon dimanche à toi et bonnes lectures... utiles!

    RépondreSupprimer
  4. @Dominique, c'est vrai, très très vrai que certains éditeurs publient n'importe quoi. S'ils arrêtaient ce pur gaspillage, je suis sûre qu'on trouverait les bons livres plus facilement sur les tablettes. Le hic étant qu'elles débordent souvent de trucs inutiles!

    RépondreSupprimer
  5. Je dois te dire qu'à lire certains romans...j'ai mon niveau de "confiance en moi" qui remonte de quelques crans. Quand je me dis, après une lecture fastidieuse, que si "ça" a été publié... je ne dois pas être si pire comme auteur et ça me donne la tape dans le dos qui me manque pour continuer.

    Malheureusement, j'en ai lu souvent des livres comme "ça".

    Merci de ta chronique. Intéressante.

    RépondreSupprimer
  6. Fait plaisir Lucille! En effet, moi aussi, j'ai lu un certain nombre de romans où je me demandais comment «ça» a pu être publié. Je ne citerais ni nom ni auteur, mais honnêtement, il y en a. Dommage... tellement d'autres bons auteurs mériteraient d'être publié!

    RépondreSupprimer