lundi 1 décembre 2014

Dans le regard d'un enfant

Salut!

Aimer la lecture, faire aimer la lecture, faire aimer la lecture à un enfant... C'est pratiquement devenu un mantra avec les années.  On nous le dit, on nous le répète, on nous le serine sur tout les tons.  L'importance de la lecture est telle dans le futur cheminement scolaire d'un enfant!  Autant lui donner envie de déchiffrer les petites bêtes noires sur la page blanche!

Plus facile à dire qu'à faire cependant.  Parce que pour développer l'amour du livre, cela demande une chose après laquelle on court facilement: du temps.  Du temps, mais pas juste du temps, du temps de qualité, du temps pour apprécier ce que l'on fait.  Du temps pour donner envie, pour faire plaisir, pour créer un moment magique entre l'enfant, nous-même et le livre.

Il faut savoir prendre ce temps, pour voir s'allumer dans ses yeux cette petite étoile brillante qui montre qu'il comprend, qu'il saisit, qu'il embarque dans l'histoire.  Qu'il y prend plaisir, qu'il aime ce qu'il fait.  Pour cela, il n'y a pas 36 façons: il faut le faire, tout simplement, mais pas comme une corvée.  Il faut y prendre autant plaisir que l'enfant.

Ces temps-ci, je voit la petite lueur s'allumer dans les yeux de Neveu.  Il a cinq ans et demi et quand on parle d'histoires, ses yeux se mettent à briller comme deux diamants.  Il faut dire qu'il a vite fait le lien: Matante Mariane = histoires!  Et je me délecte de le voir dévorer les histoires sur mes genoux (ou perché sur mes épaules, c'est sa dernière manie, mais j'avoue que c'est dur pour le dos!).  Il regarde avec une attention rare les images et pointe du doigt les personnages en me demandant: c'est tel personnage lui?  Oui mon grand, c'est lui.  Il comprend.  C'est merveilleux!

Le fait d'être en contact avec des livres aide, c'est certain.  L'accès à une bibliothèque est très important, surtout à la maison, mais le contact peut se faire autrement.  Le point à retenir, c'est que l'enfant ne doit jamais être intimidé par les livres.  Ce sont ses amis, ses compagnons, il peut aller avec eux jusqu'au bout de l'univers.  Ce n'est pas qu'une histoire, c'est un univers qu'on lui ouvre.

L'histoire avant d'aller faire dodo est une part importante du rituel de nombreux enfants.  C'est une excellente façon de faire.  Mais pourquoi ne garder les histoires que pour le soir?  Elles sont de mises à tout moment de la journée après tout.  L'important est de savoir créer un petit moment rassurant pour l'enfant.  Un moment entre lui, une personne qui sait lire et qui l'aime (ça peut être un enfant plus âgé!) et un livre.  Tout simplement.

Même si on est pas parent, même si nos enfants sont grands, de voir cette petite lueur de plaisir briller dans les yeux d'un enfant à qui on conte une histoire vaut plus que de l'or.  Ça vaut des diamants.

@+ Mariane

2 commentaires:

  1. Je suis contente de mon côté que mon fils aime la lecture et qu'il a déjà, à 6ans, son auteur préféré. Sa bibliothèque dans sa chambre commence à être aussi garnit que la mienne lol Quand il m'a demandé des livres pour Noël, j'étais tellement contente!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, Neveu aussi commence à avoir une belle petite bibliothèque! ;)

      Supprimer