jeudi 21 août 2014

Document 1 de François Blais

Document 1  François Blais  L'instant même  180 pages


Résumé:
Tess travaille dans un Subway, Jude est sur l'aide sociale et passe ses journées à jouer à des jeux vidéos en buvant de la bière.  Ces deux-là ont Google comme prof universel qui leur apprend tout, entre autre la géographie  de l'Amérique profonde.  L'idée leur vient de quitter leur Grand-Mère natal pour aller voir de près ce qu'ils ont vu sur Internet.  Et d'écrire un livre pour financer leur voyage.

Mon avis:
Ce livre dégouline d'une délicieuse ironie.  Tess et Jude sont de purs losers, mais d'un genre qu'on adore regarder vivre et faire toutes leurs conneries.  Internet est leur maître, ils passent leur vie à faire des voyages virtuels via Google, plus précisément Google Maps qui leur tient littéralement lieu de référence en quasi-toute chose.  C'est délirant le nombre d'informations qu'ils y trouvent.  Passionnée de nom de lieux bizarres, Tess nous fait faire une tournée de l'Amérique en-dehors des grandes villes, vers des petits villages, quasiment même des bleds perdus, ayant des noms sortant de l'ordinaire.  Je vous épargne la liste, mais on a peine à croire qu'une ville s'appelle Climax (vrai! un petit hameau perdu de la Saskatchewan).  En le lisant, je ne pouvais pas m'empêcher au temps qu'a dû perdre l'auteur à tout fouiner ça sur Google!  Mine de rien, on en apprend beaucoup, même si tout ça tient plus de l'anecdote qu'autre chose.  Pour le reste, suivre les aventures de ces deux-là est vraiment un plaisir.  J'ai rigolé à haute voix à plusieurs reprises devant les réparties des deux protagonistes, qui ne se croient pas intelligent pour deux sous, mais qui ont le don d'être quand même fort judicieux dans leurs remarques.  Leur façon de crosser le Conseil des Arts est dégoulinante de mauvaise foi autant que de foi puérile.  Le niveau de langage dans le livre est très élevé et on découvre pas mal de mots nouveaux.  Une telle érudition chez une travailleuse de Subway et son conjoint assisté-social surprend, mais c'est justement ce qui fait le charme de ce livre: ils parlent tous les deux comme deux étudiants en lettres, mais pour discuter de choses ordinaires, de petites combines et de petits détails du quotidien sans grand intérêt.  Un décalage entre le langage et la vie des personnages qui rajoute au plaisir.  Un excellent roman, bien écrit, bien tourné et qui se dévore avec une grande facilité.  Surtout quand on sait d'où vient le titre! ;)

Ma note: 4.75/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire