mercredi 7 novembre 2012

Le cri de Léa de Jean-François Senéchal

Le cri de Léa  Jean-François Senéchal  Leméac 168 pages


Résumé:
Théo, l'amoureux de Léa, l'a laissé tombé.  À 15 ans, la jeune fille plonge dans le noir, elle n'a plus de mots et elle survit en écoutant ceux chantés par d'autres qui lui parlent de la douleur de l'amour perdu. Un jour, son tourne-disque la lâche.  Folle de rage, elle pousse un cri horrible et lance son amplificateur par la fenêtre.  Un artiste étrange qui se camoufle parmi les itinérants, Pierre, entend ce cri et a alors une idée lumineuse, malheureusement interrompue parce qu'il reçoit l'amplificateur de Léa sur la tête.  William, témoin du cri de Léa et de la blessure de Pierre, se cache alors dans la ruelle et appelle les secours, effrayé par le cri qui lui a rappelé de si terrifiants souvenirs.  Et c'est ainsi qu'à travers cet événement et un étrange disquaire-libraire que seront lié ces trois êtres si différents au fond, mais en même temps, si liés par leurs douleurs intimes.  Ensemble, ils finiront par se sauver les uns et les autres.

Mon avis:
Petit bijoux que ce livre.  Bref, vivant, magnifiquement bien écrit, il raconte simplement mais avec classe une histoire d'amitié, de pardon, de rédemption et de la puissance de la vie quand elle continue envers et contre tout.  Les trois personnages principaux se lient à travers les épreuves et d'étranges créations artistiques, sorte d'humanoïdes fabriqués en matière recyclée trouvée ici et là, disséminés dans la ville.  Des créations de Pierre.  Son idée, c'était de les faire fonctionner en les faisant crier et il enregistre la voix d'itinérants criant leur douleur pour le faire et ensuite, les plante là à 4 heures du matin pour un effet maximal.  William, survivant du tremblement de terre à Haïti (ce n'est jamais dit, mais on le comprend), part à la chasse à ces créatures pour les protéger de la destruction et de l'oubli.  Il entraînera Léa avec lui, permettant à celle-ci de fuir sa douleur de l'amour perdu et en quelque sorte de reprendre goût à la vie.  L'histoire est raconté avec une plume d'un rare talent qui coule facilement et pourtant donne à ce petit roman ce petit plus qui distingue un bon livre d'un excellent livre.  Vraiment un petit bijou, une belle histoire d'amitié, entre trois personnes que tout sépare, qui mènera à la rédemption de chacun.

Ma note: 4.5/5

2 commentaires:

  1. Ça je lis absolument… non seulement j’en ai beaucoup entendu parler, mais ça pique ma curiosité… en voilà en plus que ma critique favorite en fait l’éloge ;-) Donc, j’achèterai sûrement durant mon voyage de la semaine prochaine !

    RépondreSupprimer
  2. Note à moi-même: prévoir un détour par le stand de Leméac avec Sébas lors du SLM!

    RépondreSupprimer