vendredi 5 décembre 2014

D'où il sort lui (ou elle)?

Salut!

L'autre jour, en lisant la suite de Hunger Games, je suis tombée sur un nom de personnage dont je ne me rappelais pas.  Au point de me dire, mais d'où elle sort elle?  Bon, il faut dire que j'ai lu les deux premiers tomes de la série il y a deux ans au moins et que je ne me rappelle plus de la foule de personnages qu'il y a dans cette série.  N'empêche, j'ai eu comme une espèce de frustration.

De ne pas savoir, de ne pas pouvoir replacer un personnage, oui, c'est frustrant.  Parce que l'on ne sait pas comment le saisir, l'appréhender.  On ne sait pas comment interpréter ses actes parce qu'on a oublié les informations nécessaires sur le passé du personnage pour nous guider.  On a pas sa personnalité, son passé.  C'est comme si on découvrait une nouvelle personne, mais que l'auteur agissait comme si on la connaissait bien.  Et ça, ça crée un décalage qui me fait toujours tiquer.

L'art de rappeler tous les personnages qu'on a pu évoquer dans une série n'est pas évident, ni facile.  Mais certains indices que l'auteur sème comme les cailloux du Petit Poucet, certaines expressions que l'on utilise pour un seul personnage, ou encore certains traits physiques particuliers sont souvent très pratique.  Parce que mentalement, on les lie à tel ou tel personnage et quand on les revoit, on fait le lien avec le personnage et par extension, aux événements qui se sont joués autour de lui.  C'est une façon de nous nous ramener le personnage dans le présent, lui et tout ce qu'il suppose.  Souvent, c'est même plus efficace que son seul nom.

Je me rappelle avec plaisir des romans de J.K. Rowling pour ça.  Elle avait le don de remettre ses personnages que l'on avait pas vu depuis longtemps en scène sans trop mettre de longueur.  Juste en une phrase ou deux.  D'ailleurs, elle réintroduisait ainsi tous ses personnages, même Ron et Hermione, à chaque début de livre.  Une façon de faire qui permettait de toujours savoir à qui on avait affaire.  C'est d'ailleurs surtout sur ce point que Hunger Games m'a frustrée.

Lire les séries en rafale épargne ce genre de problèmes, mais c'est loin d'être toujours possible.  Il y a les délais de publication, le fait que l'on ait pas tous les tomes sous la patte ou encore que l'on étire notre lecture de cette série.  Tout ça finit par nous mêler dans notre lecture.  Et c'est dommage.

Surtout quand on passe le tiers du livre à nous demander d'où peut bien sortir un personnage (merci Wikipédia!  Des fois, tu es vraiment pratique...)

@+ Mariane

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire