vendredi 3 janvier 2014

Remplir le puits, peupler la mare

Salut!

Il y a déjà plusieurs années, j'ai lu le livre Libérez votre créativité de Julia Cameron.  Un classique des classiques dans le domaine.  Pour ceux qui ne connaissent pas, le voici:


C'est un livre qui m'avait été recommandé par un ami de mon père, venu m'aider à emménager dans mon premier appartement.  Autour de la traditionnelle pizza, on avait discuté à bâtons rompus.  C'était le genre de discussion dans lequel on a l'impression d'être en communication profonde entre nous des moments de grâce comme on dit.  À la fin, je lui avais demandé de me donner le titre d'un livre qui l'avait marqué et il m'a donné le titre de Julia Cameron.  Quelques mois plus tard, je l'ai lu.  Ce n'est pas un livre comme les autres.  Il faut le lire en dix semaines, puisque chaque semaine correspond à un thème, avec des exercices liés.  L'un des thèmes parle de remplir le puits, de peupler la mare si l'on parle autrement.  L'analogie se veut ainsi: la créativité, les idées, ne viennent pas d'un lieu mythique.  Elles viennent de nous, mais pour continuer à en avoir, il faut nourrir d'où viennent les idées.  Sinon, le puits risque de se retrouver à sec et la mare, vide de vie.

C'est une idée que je considère bonne pour toute personne qui évolue dans le domaine de la création, que ce soit artistique ou technique.  Parce que la créativité, l'innovation, l'esprit d'entreprise, ça se nourrit à une même source, intérieure, mais réelle.  Il faut nourrir cette partie de nous-même.  Julia Cameron recommandait particulièrement de faire des activités qui nous rendaient heureux, tout simplement.  Que ce soit du sport, du tricot, de la danse sur des tambours, ou un tour au cinéma.  Il fallait nourrir la source de notre créativité.

Je me suis rendue compte que je n'avais guère nourrie la source de ma créativité cet automne.  Mon puits était à sec.  Pas parce que je n'ai pas pris de temps pour moi, mais parce que j'en aie moins pris pour alimenter mon puits.  Et pourtant!  J'ai fréquenté les activités littéraires, j'ai lu, j'ai pris des notes... Cependant, le souffle était parti se cacher quelque part et j'avais beau écrire des billets, il me semblait qu'ils n'étaient plus comme avant, dans le sens de, il y manquait quelque chose.  Même mes idées prise en notes n'étaient plus là.  J'ai pris la peine de remplir mon puits durant les dernières semaines.

Comment?  Et bien, de un, en me reposant.  Un esprit reposé est toujours plus clair.  Deuxièmement, en regardant beaucoup de films.  L'idéal pour me faire sortir la tête des livres!  J'ai fait un grand rattrapage à ce niveau d'ailleurs, j'ai vu du bon, du moins bon et de l'excellent.  Je suis sortie avec des amis, j'ai discuté avec plein de monde et j'ai pris du bon temps (dont du côté de la bouffe!).  Je suis revenue progressivement à mon clavier.  Au début, ça a été un peu dur de me remettre à écrire des billets, j'étais rouillée en quelque sorte.  Toutefois, en peu de temps, c'est revenu.  J'avais perdu mon souffle, je crois que je l'ai retrouvé, mais sous une forme légèrement différente.  J'ai changé de métier et de milieu de travail en 2013, ça a forcément eu des répercussions sur ma vision du livre et de son milieu.  J'ai laissé ça mariner en regardant des films et en tricotant.  Ensuite, je me suis rassise à mon clavier et c'est revenu.  J'ai aussi pris une pause en décembre, ce qui a aidé.  Cependant, le plus important je crois, c'est que j'ai pris la peine de faire le plein d'idées et de faire un sacré tri dans ma petite pile d'idées de billets de blogue (cette cure minceur m'a aussi permis d'en enlever tout le poil de chats qui s'y était mêlé! :P )  Je ne dit pas que tout est passé, mais je crois que le pire est derrière moi.

Il fallait simplement que je recommence à peupler la mare d'idées et celle-ci a repris vie.  :)

@+ Mariane

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire