jeudi 9 janvier 2014

Vingt-trois prostituées de Chester Brown

Vingt-trois prostituées  Chester Brown  Cornélius  279 pages


Résumé:
Entre 1999 et 2010, l'auteur, Chester Brown, a eu des relations sexuelles tarifiées avec des prostituées.  Il raconte ses rencontres avec chacune d'entre elles et livre un vibrant témoignage en faveur de la décriminalisation de la prostitution.

Mon avis:
Quand on lit cette BD, et sachant qu'elle est autobiographique, on ne peut s'empêcher de trouver que Chester Brown est un drôle d'oiseau.  Parlant de personnalité, on s'entend!  Sa vision du monde est déconcertante.  Dans ce livre, on voit les raisons qui l'on amené à préférer entretenir des relations tarifiées avec des prostituées plutôt que de vivre en couple.  Il le dit lui-même, il n'est pas fait pour être en couple.  Ceci dit, il semble être un excellent ami pour les femmes qu'il fréquente.  Il est très honnête dans son récit, racontant ses expériences, variées et pas toujours réussies avec différentes femmes.  Jamais il ne montre leurs visages, ni aucun détail qui pourrait permettre de les identifier.  Visiblement, il a un très grand respect pour ces femmes.  Respectueux, oui, galant même à la limite.  Seulement, voilà. cette autobiographie n'est pas que ça.  C'est aussi un vibrant plaidoyer en faveur de la décriminalisation de la prostitution.  Attention, l'auteur n'est pas en faveur de la légalisation et de la réglementation.  Il est pour le fait que des services de nature sexuelle soient donnés et reçus entre deux individus, moyennant paiement.  À partir d'un moment, il glisse lentement dans le pamphlet en faveur de ses idées.  Ses discussions avec ses amis tournent d'ailleurs autour du sujet.  Il ne leur fait aucun mystère là-dessus.  Si on peut rigoler quand on voit ses premières recherches dans les petites annonces pour se trouver une escorte (il est tellement naïf dans ces moments, au point d'en être attendrissant!), à d'autres moments, on le trouve froid et distant, comme dénué d'émotions.  Cependant, c'est une impression, parce que le personnage principal, soit l'auteur lui-même, est constant tout au long des planches.  C'est le regard du lecteur qui varie, pas lui.  D'ailleurs, le registre d'expression de son personnage principal est considérablement réduit.  Son regard est souvent caché par des lunettes, sa bouche réduite à une ligne, son visage inexpressif.  Contrairement aux dialogues qui montrent qu'il y a un être vivant sous cette apparente froideur!  Le dessin, en noir et blanc uniquement, est un simple encrage, détaillé, mais sans fioriture, ce qui convient très bien à la nature du personnage principal.  La fin du livre est truffée de notes explicatives sur différents détails figurant dans les planches, ainsi que d'un excellent dossier sur la décriminalisation de la prostitution.  L'auteur est clair dès le départ: il est pour.  Et il développe un excellent argumentaire en faveur de ses idées.  Seulement, comme plusieurs personnes qui prennent la même position que lui dans le débat, il ne parle pratiquement que de la prostitution de charme, celle où les femmes sont libres dans ce métier et en touchent tous les revenus.  Il aborde très peu les problèmes de trafic humain, de proxénétisme ou d'exploitation qui viennent souvent avec.  Et à certains moments, il peut être d'une naïveté désarmante face à ses manifestations.  A-t-il couché ou non avec une esclave sexuelle?  Il trouve des raisons qui tendent à prouver que non, mais dans les circonstances qu'il décrit, on peut facilement penser que oui.  Cela fragilise-t-il ses arguments?  Oui et non.  Parce qu'il apporte un éclairage très intéressant, celui d'un client, sur un sujet qui restera toujours sensible.  De toutes façons, rien que d'avoir eu le courage de raconter cette histoire avec autant d'honnêteté est tout à son honneur.

Ma note: 3.5/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire