mardi 7 janvier 2014

Le bois des vierges: 2- Loup de Jean Duffaux et Béatrice Tillier

Les bois des vierges  tome 2  Loup  Scénario de Jean Duffaux  Dessins de Béatrice Tillier  Delcourt  48 pages


Résumé:
Pour fuir un mariage qui la révoltait, Aube a tué son époux, Loup de Feu, un loup, pour ensuite se réfugier dans le Bois des Vierges.  Sauf que voilà, le Bois des Vierges n'est plus aussi accueillant depuis que les hybrides ont décidé de se joindre aux Bêtes de Haute et Basse Taille dans leur lutte contre les humains.  Décidant de renverser l'ordre ancien, Pan veut se débarrasser des vierges qui s'y sont réfugiées.  Pendant ce temps, dans l'univers des humains, Clam, l'humain à demi-bête, est chargé de retrouver Aube et de la ramener parmi les hommes.  Celui qui lui confie cette mission ignore toutefois que Clam a autrefois aimé Aube et qu'elle l'a rejeté à cause de sa nature.



Mon avis:
Dans cet univers fantastique, où les Hommes, les Bêtes de Haute-Taille et de Basse-Taille sont tous aussi intelligents et mènent entre eux une lutte à mort, se dresse le Bois des Vierges, terre où seule les vierges peuvent survivre.  Tous les autres sont impitoyablement tués.  Et on le comprend facilement quand on sait quelles créatures y vivent!  Le Bois des vierges est la terre des hybrides, mi-hommes, mi-bêtes, qui y vivent, cachés des deux espèces depuis des temps reculés.  Satyres, harpies, centaures, êtres mi-végétaux, mi-animaux, les bois sont peuplés d'étranges créatures.  Que Pan, un satyre, veut soulever pour prendre part à la guerre qui fait rage.  Le récit est centré sur Aube, dont on parlait beaucoup, mais qu'on voyait peu dans le premier tome.  Celle-ci est une jeune femme volontaire, intelligente et un tantinet effrontée.  Visiblement, elle tient à contrôler son destin.  L'arrivée de Clam, dont elle connaît la double-nature la trouble évidemment profondément, d'autant plus qu'il est porteur d'une lettre de son père l'invitant à rejoindre le monde des hommes.  La partie la plus importante de l'album raconte sa lente compréhension de la nature de Clam, que son côté bestial fait parti de lui et qu'elle finira par aimer comme un être entier.  Les images montrant les différentes étapes de leur rapprochement sont à partir d'un moment d'une grande sensualité.  J'ai beaucoup aimé la façon dont les plans de la BD étaient dessinées.  Ils sont variés et donnent parfois dans le cinématographique.  Ça donne à cette BD une belle profondeur.  Les dessins, avec de riches coloris pleins de nuances nous aident aussi à comprendre la psychologie des personnages.  J'ai regretté de ne pas avoir eu plus de plans rapprochés du visage de Pan, ce qui nous aurait aidé à le comprendre.  Cependant, c'était beaucoup mieux du côté d'Aube et de Clam.  Celle-ci, avec ses cheveux courts et son comportement un peu garçon, n'est en rien une héroïne classique de cette époque, tout en étant très féminine.  Une bonne BD, mais j'espère qu'on attendra pas la suite pendant encore des années!



Ma note: 4/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire