vendredi 27 avril 2012

Me semble que la BD n'est plus comme dans le temps...

Salut!

Constatation faite au cours de ma résolution 2011 où j'ai dévoré beaucoup de BD: je m'ennuie de la vieille BD belge.  J'ai cassé mes dents de lectrice de phylactère sur des séries comme Yoko Tsuno, Le Scrameustache, Aurore et Ulysse et beaucoup d'autres.  J'ai tâté des Schtroumpfs, des Garfield, et je me suis tapée l'intégrale des Astérix et des Tintins.  Entre autre.  Par contre, curieusement, je n'ai jamais ouvert un Boule et Bill.  Ça manque à ma culture sans doute.  Enfin, entendons-nous: de la BD, j'en aie tâté, lu et adoré tout au long de mon adolescence et quand je les relis, je retrouve le même plaisir de lecture.  Mais quand je me plonge dans la production actuelle... Ben, je ne sais pas.  On dirait qu'il manque quelque chose.

Ce n'est pas faute d'avoir essayé.  J'ai l'impression que les dessinateurs de BD n'ont jamais été aussi talentueux que maintenant.  Des BD aux dessins absolument magnifiques, j'en aie vue des tas.  Mais le scénario?  Il me semble parfois que l'art de raconter une bonne histoire en BD semble s'être dilué.  Perdu?  Non, il y a encore de très bonnes choses qui se publient, mais disons que je vois beaucoup de BD passer que je qualifierais de réussite au niveau visuel et de bâclée au niveau scénario.  Je suis sévère, mais dans le 9e art, pour qu'une BD soit bonne, il y a une subtile alchimie à respecter entre le dessin et le scénario pour que tout baigne.

Je dois être une nostalgique.  Aujourd'hui, on dirait que l'image l'emporte souvent sur le propos, mais je suis de celle qui adore avant tout se faire raconter une bonne histoire.  Rien ne bât ça.  Malgré tout, je continue de fouiller, en me demandant comme faisait à l'époque les auteurs pour qu'album après album, tous soient aussi bons.  Je suis consciente que le sens critique se développe avec l'âge, mais disons tout de même que mes premiers émois de lectrice ne sont plus aussi fort aujourd'hui.  Je trouve ça dommage, mais en même temps, je découvre autre chose en BD qui me plaît davantage, comme les BDs en noir et blanc que les puristes appellent des romans graphiques.  On évolue tous dans la vie.  Pour ma part, je découvre qu'une partie de moi est nostalgique d'une certain époque de la BD qui n'existe plus aujourd'hui, ou du moins, qui ne domine plus les parutions.  Dommage pour moi, mais tant mieux pour ceux qui aiment la production actuelle!


@+ Prospéryne

5 commentaires:

  1. Si lire une BD en anglais ne te fais pas peur (j'ignore s'il a été traduit), cherche les BDs de Ed Brubaker. Si tu aimes le noir et le policier, la série de BD "Criminals" est un vrai bijou. Depuis 2006, il gagne le prix Eisner "Best Writer" presque à chaque année.

    RépondreSupprimer
  2. Vérification faite, c'est disponible en français. Merci Vincent!

    RépondreSupprimer
  3. Ça me fait plaisir! Bonne lecture! :)

    RépondreSupprimer
  4. @Prospéryne : Mise en garde par contre : c'est NOIR Brubaker. Mais j'adore! Sa série "Criminals" est bonne, mais j'ai encore mieux aimé "Sleeper" je crois. On a davantage le temps de connaître les personnages.

    Cela dit, si tu t'ennuies des histoires jolies et pleines de belles amitiés des BD belges... Je saurais ben pas quoi te conseiller... C'est vrai qu'ils en font plus vraiment des comme ça!

    RépondreSupprimer
  5. @Gen, c'est plutôt la façon de raconter des histoires qui me manque que les sujets. Je suis tombée récemment sur une BD où j'ai retrouvé mon plaisir de lecture parce que c'était bien raconté. Donc, c'est encore possible, mais c'est plus rare. Je prends bonne note pour Brubaker, merci!

    RépondreSupprimer