mercredi 4 avril 2012

Les jours de pluie...

Salut!

Je suis à l'inverse de bien des gens pour beaucoup de chose, mais autant j'aime bien une journée ensoleillée (pas trop chaude on s'entend), autant j'aime les jours de pluie.  La pluie a cette capacité de faire glisser sur les choses un aura de brouillard.  On ne voit pas les choses de la même façon.  On s'en protège souvent, mais on la regarde avec étonnement même si on l'a vu cent fois.  Le miracle de la pluie, c'est le miracle de gommer l'ordinaire pour faire jaillir l'extraordinaire.  Parce que la pluie efface les angles, adoucit les contours et en même temps, nous enferme à l'intérieur pour contempler le dehors.  Ya rien de mieux que les jours de pluie pour lire.

Pensez-y!  Les sons sont étouffés, les gens à l'intérieur, on est tournée vers soi, plus que les jours de soleil où tout est prétexte à sortir dehors et avec raison.  Les jours de pluie, on prend souvent le temps de faire plein de choses qu'on a pas le temps de faire d'ordinaire parce qu'on est tournée vers l'intérieur, vers soi.  La lecture correspond à un de ses états.  Le lendemain des jours de pluie, qui ne dit pas qu'étant donné qu'il n'avait rien à faire, il a lu?  N'est-ce pas?  Pensez-y bien, on a souvent tendance à se mettre un bon livre sous la dent les jours de pluie, disant que c'est trop ennuyant pour faire autre chose.  Merdouille, la pluie ne vous empêche pas de récurer votre bain ou de faire la vaisselle, de peinturer, de refaire des murs ou même de déménager des meubles d'une pièce à l'autre.  Tant que vous ne mettez pas un orteil dehors, tout baigne.  Mais c'est justement dans cet évitement de l'extérieur que l'on retrouve tous les avantages de la pluie.  On reste en dedans, on peut y faire plein de choses.

En fait, c'est l'absence de lumière vive et la monotonie des gouttes de pluie qui tombent qui transforme les jours de pluie en des moments de réflexion.  Mais de la lumière, il en reste assez pour lire non?  Alors, laissez votre moral aux chaussettes dans un coin humide la pièce, emmitouflez-vous dans une couverture moelleuse et prenez un bon livre dans vos mains.  Et oublier la pluie pour aller fouler le sol de Mars, chevaucher auprès des grands rois de France ou encore vous régaler des aventures d'une fashionatas dont vous ne possédez pas la limite de crédit!

@+ Prospéryne

2 commentaires:

  1. Oh, oui! :) J'aime les jours de pluie (ou de tempête de neige) pour exactement les mêmes raisons : on est si bien à l'intérieur avec un livre.

    En plus, avec un bon imperméable à capuchon et des bottes étanches, j'apprécie prendre de longues marches sous la pluie. Surtout si je peux rentrer, me faire un bon café et me lancer ensuite dans la lecture. :) Ça c'est le paradis!

    RépondreSupprimer
  2. Pas de café pour moi, mais une bonne tasse de thé bien chaude après avoir été vérifier l'étanchéité de mon imperméable. Quelle bonheur! Et les tempêtes de neige. C'est encore plus gros comme cocon. Encore plus ouateux. Le monde entier doit s'arrêter. Et c'est encore mieux pour lire, car là, on est sûr de ne pas être dérangé!

    RépondreSupprimer