mercredi 18 avril 2012

Les livres abîmés

Salut!

Il y a quelques mois, une dame a acheté un livre pour donner en cadeau.  Elle part de la caisse et vient échanger sa copie contre une autre du même livre en me disant: il est abimé celui-là!  Je jette un coup d'oeil au livre et me rend compte qu'à l'avant, dans le bas de la couverture, le carton relève d'environ un quart de millimètre, tout simplement parce que le livre a été placé dans un présentoir.  Et récemment encore, une jeune fille a demandé un rabais pour un livre dans la couverture cartonné avait une très légère empreinte d'ongles.  Il était abimé selon elle.  Pas selon moi.

Je dois être insensible à ce genre de microscopique détails avec le temps.  Pour moi, un livre abimé est un livre abimé et j'en vois régulièrement.  Coin froissé à la suite d'un choc, couverture pliée, reliure cabossée, jaquette déchirée, je crois qu'en 4 ans en librairie, j'ai vu toute la gamme des outrages au livre possible excepté ceux qui peuvent leur être imposés par le fond d'un sac d'école d'adolescent, quoique même là, j'en aie vu un rayon.  Un livre parfait n'existe pas, même fraîchement sorti des boîtes, même nouvellement sorti de l'imprimante.  La manie de la perfection coûte cher.

Si c'est abîmé, je n'ai aucun problème à consentir un rabais ou à trouver une solution de rechange, mais la quête de perfection de certain me hérisse.  On cherche la petite bête noire pour trouver des imperfections aux livres et je déteste.  Sur mes tablettes personnelles, j'ai des livres qui ont largement subit les outrages de leurs précédents possesseurs, passage dans une baignoire comprise!  Ça ne me dérange pas.  Je respecte leur chemin de vie.  Leurs mots sont intacts, c'est ça qui compte.  Je ne crache pas sur un livre qui a du vécu.  Il a son histoire, voilà tout.  Personnellement, à moins que ce soit pour un cadeau, je n'ai pas de problème à lire un livre abimé, mais je suis une folle des livres, je ne suis sans doute pas un exemple à suivre.  La perfection, elle n'est pas de ce monde et je l'accepte.  À part si c'est pour un cadeau, je ne comprendrais jamais l'obsession de certains pour la perfection.  Elle coûte très cher en temps, en énergie et en manutention et une fois passé la porte du magasin, elle va durer combien de temps?

@+ Prospéryne

6 commentaires:

  1. Quand tu vois arriver une personne qui dépense visiblement énormément d'argent pour son apparence et pour pas avoir l'air de vieillir, faut pas s'étonner qu'elle recherche le livre inusable, parfait, etc.

    Foutue société de consommation!

    RépondreSupprimer
  2. J'aime les bouquins abîmés... jusqu'à un certain point !! ;)

    RépondreSupprimer
  3. @Gen, ou la bête noir pour demander un rabais supplémentaire et ça c'est des radins!

    @Pat, moi aussi, jusqu'à un certain point! ;)

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir Prospéryne!

    Je me reconnais beaucoup dans ton opinion. Je suis également une folle des livres, et ça exaspère mon chum de me voir garder des livres qui ont prit une douche! Et moi ça m'exaspère lorsqu'il dit Tu pourrais pas en donner un peu, les moins beaux peut être?
    Et moi de répondre jamais de la vie!
    J'ai été libraire deux ans et je suis autant exaspéré que toi des clients qui demandent un rabais pour une pécadille. Ils sont plus nombreux que les gens pensent!

    Anne-Marie Bouthillier
    www.lettresdecyanure.blogspot.ca

    RépondreSupprimer
  5. Je vais me faire jeter des pierres (hihi!) mais je suis très très proches de mes livres. Je tolère pas de voir un livre au rebord plier ou la couverture relevée lol j'en suis même maniaque. J'ai de vieux livres aussi qui ont un certain vécu et je ne les jètent pas pour autant, sauf que j'essaie de les mettre dessous une pile lourde pour leur redonner leur forme, je les coincent entre 2 livres pour les remettre droits etc...je sais pas, cest une manie que j'ai, j'imagine :)

    RépondreSupprimer
  6. @Bubulle, tu n'es pas la seule maniaque tu sais! C'est juste que des fois, je trouve que les gens exagèrent! Ils trouvent de microscopiques défauts et disent que le livre est abimé.

    RépondreSupprimer