jeudi 12 avril 2012

La liseuse de Paul Fournel

La liseuse  Paul Fournel  P.O.L.  216 pages

Résumé:
Vendredi soir, heure de partir.  Une stagiaire entre dans le bureau de Robert Dubois et lui remet les manuscrits qu'il a à lire pour la fin de semaine à venir... sur une liseuse.  Pour l'éditeur de trente ans de métier, c'est le point de départ d'une petite révolution dans sa vie.

Mon avis:
Bonne idée, mais absence d'idées?  Je ne sais pas trop quoi dire.  L'écriture de ce livre est vraiment très très bien sans être un régal.  On s'amuse beaucoup avec Robert Dubois en tout cas!  Et les multiples descriptions de bouffe (cuisine française!) m'ont beaucoup amusée.. et fait salivé!  Par contre, quel est l'idée de ce livre?  Les mots?  La façon dont ils circulent?  Le choc d'un éditeur face à de nouvelles façons de faire?  Les nouvelles formes d'écriture?  Les possibilité du numérique?  C'est à la fois tout ça et rien du tout.  C'est trop éparpillé pour que ça tienne.  On est d'un côté certes dans la découverte de la lecture numérique par un éditeur de la vieille école, mais en même temps, on touche à tellement de sujet qu'on finit par ne pas bien en traiter un seul.  Lecture numérique, nouvelle possibilité de lectures, monde de l'édition, relations éditeurs-auteurs, bref, trop de chose pour bien les traiter dans un roman de 216 pages.  D'autant plus que la fin m'a paru artificiellement cousue au reste tellement je ne voyais pas de liens autre que le personnage principal avec le reste du livre.  On y fait un saut dans le temps et on aborde une nouvelle facette du personnage, mais sans sentir que ça prolonge le reste du récit.  Je me suis vraiment demandée ce que ça avait affaire avec le reste.  Une bonne lecture, mais sans plus, ce qui est dommage, parce que le sujet avait énormément de potentiel.

Ma note: 3.25/5

Je remercie Gallimard Diffusion et plus particulièrement Michel pour ce service de presse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire