vendredi 20 avril 2012

Le combat ultime: L'horloge et le livre

Salut!

Je le reconnais, je l'ai fait plusieurs fois dans ma vie.  Lire un oeil sur le livre et l'autre en train du fusiller du regard ma montre pour lui faire comprendre de ralentir son rythme.  Ben quoi, JE VEUX FINIR MON LIVRE AVANT D'ALLER ME COUCHER!!!!  Le hic, c'est que dans ces cas-la, ma très peu coopérative montre me rappelle sans cesse que l'heure d'aller dormir se rapproche... est presque arrivée...  est atteinte... est dépassée... est largement dépassée...  Ouin, tu vas arriver au boulot brûlée demain toi!  Mais au moins, je vais avoir fini mon livre!

C'est compulsif. Quand je suis dedans, je suis dedans et j'ai du mal à décrocher.  Alors, je rogne sur mes heures de sommeil pour finir l'histoire.  De toutes façons, je me connais assez pour savoir que même si j'allais me coucher, je mettrais un temps fou à trouver le sommeil, vaut mieux consacrer ce temps à lire plutôt qu'à faire de la pitourne* dans mon lit, parce que je suis trop dans l'intrigue de mon livre et pas assez disposée à dormir.  Autant finir le bouquin dans ces circonstances non?

Je l'ai fait combien de fois cette chose horrible qui consiste à rogner sur mes heures de sommeil pour terminer un livre?  Je ne sais plus trop.  Des fois, c'est parce qu'il ne me reste que quelques dizaines de pages, des fois c'est parce que je suis trop dedans.  Mon record Guiness personnel?  3h du mat pour finir Harry Potter et l'ordre du Phénix.  J'avoue que j'avais un peu hâte que ça finisse au cours des 200 dernières pages parce qu'il commençait vraiment à être tard!   Je ne l'ai jamais refait remarquez, même pas pour le 6e et 7e tome (je m'y suis prise plus tôt!)  Je ne le fais pas tout le temps, si je suis à la moitié du livre, je le repose.  Je suis capable d'être raisonnable, enfin, parfois!, n'empêche, ça fait parti de mes défauts de ne pas savoir m'arrêter.  Mais même aujourd'hui, c'est rare que l'aiguille de ma montre, pardon ses cristaux (désolé, je suis à la mode numérique!) me fasse lâcher un livre quand je suis déterminée à le finir.  Quitte à foutre des baffes à Morphée s'il passe trop tôt!

Je suis une incorrigible accro aux livres...

@+ Prospéryne

*Néologisme familial indiquant l'action de tourner dans son lit parce qu'on arrive pas à dormir.  Pis tourner, pis tourner, pitourner, pitourner.  Bref, vous avez compris le principe.

4 commentaires:

  1. Justement hier, impossible de m'endormir avant de finir mon polar. Le comble c'est qu'il faut en plus que j'en commence un autre tout de suite après sinon, bye bye Morphée je me mets à cogiter sur la fin dudit bouquin.

    Le pire a aussi été Harry, mais le tome 7 (en anglais d'ailleur). Je me suis carrément endormi la face dans le bouquin à quelques pages de la fin alors que le solei se levait. Je l'ai lu le jour de sa sortie et je ne voulais tellement pas que quelqu'un me gâche le fun de la fin!! Ce qui est terrible c'est que je recommencerais problement si c'était à refaire.

    RépondreSupprimer
  2. Livres 3657 (estimation), Montre 0.

    Pas vraiment ultime comme combat : la montre perd à tous les coups! ;)

    (Au secondaire, j'ai déjà passé des nuits blanches à lire).

    RépondreSupprimer
  3. Je vis ce combat intensément moi aussi! Surtout c'est temps-ci, durant la grève étudiante j'ai beaucoup de temps libre. Je suis constamment déchirée entre la lecture et l'écriture!

    Ton billet me rappelle une petite vite que je me suis fait passé par un excellent roman : Le sang du temps de Maxime Chattam. J'avais calculé le temps nécessaire pour le finir et c'était quand même raisonnable. Mais voilà tu pas qu'à la toute fin, l'auteur nous pose une énigme! Je me suis retrouvée, en pleine nuit, à décrypté un code à l'aide des informations du roman et à me lancer sur lapiste qui menait dans l'internet....J'avais même réveillée mon chum tellement je tripais!

    RépondreSupprimer
  4. @Mél, ah oui, ya ça aussi, je suis incapable de dormir quand j'ai lâché un roman sur lequel j'ai trippé! Bon truc d'en commencer un autre sur le coup, mais alors là, ça va retarder d'autant l'heure du dodo! Ah oui et moi aussi je recommencerais pour HP. Sans aucun regret!

    @Gen, ça serait plus proche de Livre 3657, Montre 32, mais tu as raison, c'est pas mal tout le temps la montre qui perd! Par contre, j'ai rarement passé une nuit complète à lire. Faudra que j'essaie ça un jour, mais ça va me prendre un roman auquel je vais vraiment accrocher, parce que sans ça, je vais dormir dessus!

    @Anne-Marie, c'est officiel, à partir de maintenant, je me méfie des romans de Maxime Chattam!

    RépondreSupprimer