dimanche 30 octobre 2011

Stigmates et BBQ de Stéphane Dompierre

Stigmates et BBQ  Stéphane Dompierre  Québec Amérique 219 pages

Résumé:
Nathalie Duguay, 40 ans, célibataire engluée dans une petite vie sans histoires, a gagné le premier prix d'un concours d'une marque de pain italienne: un séjour de 10 jours à Sienne en Italie.  La voilà bien déçue, elle qui voulait le troisième prix, un barbecue super techno.  Elle ne se doute pas de la foule d'aventures qui l'attendent à Sienne!  Parfois, quand on ne bouge pas, c'est la vie qui nous y pousse.

Critique:
Je chercher encore le BBQ du titre.  À part dans le concours du début, pas de traces là-dedans.  Et si le bandeau disponible sur le livre en librairie parle de Mange Prie Aime trash, je ne suis pas d'accord: Elizabeth Gilbert part volontairement à la recherche de quelque chose, alors que Nathalie Duguay se fait pousser par la vie en bas de la chaise de ses confortables habitudes.  Peu importe d'ailleurs, car le livre est excellent en lui-même.  C'était mon premier Stéphane Dompierre, à l'exception des Jeunauteurs et je dois avouer que j'ai beaucoup aimé.  C'est souvent cru, sans être vulgaire, ça va chercher dans les détails du quotidien la petite imperfection qui fait toute la différence, c'est superbe.  Les personnages secondaires sont tous excellents, jamais caricaturaux, toujours vrais et réalistes, de Laura, la jeune fille un peu punk qui veut devenir modèle pour un site de photos pornos à Mme Cornetto, la tenancière de la villa où résidera Nathalie un peu trop enthousiaste face à sa nouvelle poule aux oeufs d'or!  On plonge à un certain moment dans le mysticisme à la sauce bigote, mais ça sert bien l'histoire.  À la fin, bien pris qui croyait prendre.  Personne n'est épargné dans ses petits travers dans ce livre, tant l'Église et les moins dignes de ses représentants que Nathalie elle-même.  On est dans l'imperfection, on est dans le vrai et pourtant, on adore ça!  Ah, j'adore les écrivains du quotidien, je suis vraiment pas du type Shakespeare moi!

Ma note: 4.25/5

P.S. J'adore la couverture, ce petit doigt d'honneur que la fourchette fait!  Ah, il y a des graphistes que j'adore, ils font un travail remarquable sur les couvertures de livres.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire