vendredi 21 octobre 2011

Les livres que l'on aime, mais qui ne se vendent pas

Salut!

C'est une sacré frustration pour un libraire: quand on sait que l'on a entre les mains un petit bijou, une perle et que l'on a beau en parler à tout le monde, personne ne part avec lui sous le bras.  Il ne réussi pas à faire son chemin parmi les lecteurs et quelques mois après son arrivée, on le voit repartir dans les retours une larme à l'oeil, en se demandant: pourquoi?  Pourquoi est-ce que ce livre ne s'est pas vendu?

Tous les livres ne remportent pas un succès fou.  Certains ne font même que faire un petit tour sur les tablettes des librairies.  Étant donné le rythme des publications, il est parfaitement impossible à une personne de connaître tous les livres publiés dans une période donnée.  Même moi, qui ait pourtant une excellente mémoire visuelle et qui suis à la réception de livres, donc la personne qui voit passer pratiquement toutes les nouveautés dans le magasin, je suis incapable de tout connaître.  Néanmoins, il arrive qu'un livre me tombe dans l'oeil et que je veuille mieux le connaître.  Et qu'après cette rencontre, je n'ai qu'une envie: le faire connaître à d'autres!

Imaginez ma déception quand j'en parle à toute les personnes susceptibles d'être intéressées et que ça ne fonctionne pas.  Que personne n'est intéressé et que personne ne l'emporte.  Quelle déception!  Mes efforts ne servent à rien pour faire connaître un excellent livre et ce quel qu'il soit.  Je me pose souvent alors la question: qu'est-ce qui s'est passé?  Pourquoi est-ce que je n'ai pas réussi?  Souvent, il n'y a personne en particulier de responsable.  Le livre n'a pas su trouver son public, tout simplement.  C'est triste, mais c'est ainsi. 

Je regarde tous ces livres repartir et souvent, je me dis que le pilon est pire que tout dans le milieu, car il fait disparaître à jamais l'espoir que le livre trouve son public.  Vraiment poche.

@+ Prospéryne

4 commentaires:

  1. Quel livre par exemple? C'est vrai je trouve ça triste...

    RépondreSupprimer
  2. J'adore quand les libraires me font découvrir des livres vers qui je n'aurais pas été, le dernier a été un gros coup cœur.
    C'est vrai que c'est triste que des livres soit détruit.
    D'ailleurs pour ceux que tu aimes vraiment ça mériterai une petite rubrique pour leur donner une chance de plus.

    ps: je croise les doigts pour que ça marche ;)

    à bientôt
    Lacazavent/Hélène

    RépondreSupprimer
  3. un livre qui est un bijou pour soi ne l'est pas forcément pour les autres, et inversement. C'est ça le problème. Comme quoi les goûts et les couleurs ne se discutent pas. En tout, c'est valable... Les vrais bijoux de livres et de lecture, je les ai trouvés aux tous débuts d'Actes Sud.

    RépondreSupprimer
  4. Je n'avais pas vraiment de livres en tête en disant ça, mais quand je regarde les piles de livres, ça me désole de savoir que certains ne trouveront pas leur public. J'ai un petit pincement au coeur quand je vois le travail de petites maisons d'édition dynamiques rester sur le côté de la route faute de budget de pub. C'est quotidien, souvent quand je vois les chariots de retour, je me dis, merde, ah pas celui-là! D'autres fois par contre, et là, je n'ai pas de complexes à le dire, quand je vois partir les piles de Danielle Steel, de Mary Higgins Clark et de Barbara Taylor Bradford, je me dis, enfin, bon débarras, de la place pour autre chose! Les retours, ça fait parti de la vie de libraire, on vit avec, sauf que parfois, c'est vraiment triste.

    RépondreSupprimer