mardi 25 octobre 2011

La chute de Sparte de Biz

La chute de Sparte  Biz  Ado  Leméac  164 pages

Résumé:
Steeve a 17 ans et entame sa dernière année de secondaire dans une polyvalente de banlieue ennuyante et conçue comme une prison pour ados.  Au fil de cette dernière année, il fera face au suicide du capitaine de l'équipe de football et aussi à toutes sortes d'autres aventures typiques de l'adolescence.  Il les raconte avec un humour non dépourvu de cynisme, mais sans désespoir ni pessimisme.

Critique:
Biz connaît les ados, cela va sans dire, avec les nombreuses tournées qu'il a fait dans les écoles secondaires au cours des années.  N'empêche, on est totalement fourvoyé par le talent qu'il démontre dans ce petit livre qui se lit en deux temps trois mouvements: on a l'impression d'être vraiment face à un ado de 17 ans.  Et pas un ado surfait comme dans certains romans: non, un vrai ado, bien de son temps, qui vit des mésaventures sur Youtube, texte plus vite que son ombre en plein milieu de son cours d'anglais ennuyant, fume son petit joint et se fout pas mal de ses parents.  D'ailleurs, je me suis sérieusement demandé sur quelle planète étaient ces deux-là tellement ils sont absents de l'histoire.  Steeve (avec deux e et un nom anglophone pour un francophone, preuve s'il en était besoin que ses parents ne parlent pas un mot d'anglais) est amoureux de la chef des cheerleaders, amour sans espoir, se fait malmener par le chef de la défense des Spartiates (l'équipe de football de son école) et protéger par le capitaine et chef de l'attaque.  Il se demande s'il est le dernier élève vierge de son école (sans doute pas!) et cache ses capacités intellectuelles de peur de passer pour l'intello de service.  Pourtant, il apprécie Gaston Miron et a une très belle plume, les quelques textes qu'il écrit et qui sont inclus dans le livre le prouve amplement.  Steeve porte sur le monde un regard cynique, mais pas désabusé: il n'avale pas les couleuvres qu'on essaie de lui passer, mais en même temps, il espère mieux et est tanné du secondaire, de la cours des petits, de la banlieue, de sa petite vie.  Il attend le grand déclencheur: l'entrée au Cégep.  On le laisse sur une révélation surprenante le matin de son bal de finissant, porte ouverte sur le monde adulte et fermée sur celle de l'enfance qu'il vient de quitter.  Magnifique petit livre.

Ma note: 4.5/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire