mardi 25 novembre 2014

Les pièces détachées de David Turgeon et Vincent Girard

Les pièces détachées  David Turgeon et Vincent Girard  La mauvaise tête  144 pages



Résumé:
Laura est une jeune musicienne de 19 ans.  Étudiante à Montréal, vivant à Repentigny, elle a grandit auprès d'un père détaché de lui-même et des autres, lui causant à elle-même de sérieux problèmes d'attachements.  Alors que son père s'apprête à devenir de nouveau papa, elle-même emménage en ville.

Mon avis:
Une tranche de vie plus qu'une histoire proprement dite.  On pénètre dans la vie de Laura, de son père, de sa mère et d'une poignée d'amis.  Des histoires d'amour, d'arrivée à l'âge adulte, d'art, mais aussi de découverte de soi.  Avec comme thème, le détachement.  Celui de son père est manifeste, visible.  Il est détaché de lui-même comme des autres. même de son enfant, même de son futur enfant.  Dur de définir une telle personnalité.  Il n'est pas méchant, mais il n'est pas capable de tracer ce petit fil entre les êtres humains.  Il ne s'y sent pas à l'aise.  Il est dans sa tête, seul endroit où il ne se sent pas vite dépassé.  Autrement, il se sent incapable, incompétent.  C'est dur.  Sa fille en souffre, bien évidemment.  Et cela se répercute sur toutes ses interactions avec les autres, même avec ce gentil disquaire qu'elle trouve quand même mignon...  Entre ses tentatives musicales, ses cours, ses amis, son euh, peut-être petit ami, sa vie est bien remplie, mais complexe, parce qu'elle a elle aussi du mal à tisser le petit lien.  Le dessin sent à la fois le griffonné sur le coin de la table et le lent travail de création.  Chaque plan est bien pensé, mais le trait reste vif et léger.  Sans doute parce que les auteurs sont deux et qu'ils ont retravaillés le travail l'un de l'autre.  Peu importe, ça garde au final une fraîcheur qui sert très bien l'histoire.  Une jolie petite pièce, simple et belle comme la vie, complexe et dure comme elle aussi.

Ma note: 4.25/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire