jeudi 13 novembre 2014

L'eau et les livres

Salut!

S'il y a bien une chose que je ne comprendrais jamais, ce sont les gens qui lisent dans leur bain.  Ok, j'admets, de l'extérieur, ça peut avoir l'air invitant: se prélasser dans l'eau chaude, relax, la tête dans le livre et le corps en train de décompresser.  Le grand risque cependant, se résume en un mot: splouch!!!

J'ai la HANTISE des livres mouillés!  Ok, je l'avoue, j'ai déjà (par inadvertance) échappé un livre dans un seau d'eau et n'aie retrouvé là qu'après 24 heures.  Un livre de la bibliothèque en plus et un intégral, genre de livre qui coûte la peau des fesses...  Je l'avais littéralement passé au fer à repasser en espérant enlever toute l'humidité qu'il y avait dedans.  Peine perdue, j'ai dû le payer...  Bouhouhou!!!  Il était littéralement boursouflé, déformé, sa reliure gonflée.  On pouvait encore le lire, mais bordel qu'il était laid!  Détruit par l'eau ce livre.  Le pire, c'est que comme je l'avais payé, la bibliothèque me l'a laissé.  J'ai fini par le donner (parce que j'aimais l'histoire) à quelqu'un en m'excusant affreusement de l'était du livre.  Bon, j'ai fait une heureuse au moins!

L'eau est le pire ennemi des livres.  Papier seulement vous vous dites!  Ahahah!  (Rire maléfique!)  Pas seulement!  Vous voudriez échapper votre IPad ou votre liseuse dans l'eau vous?  Non, évidemment.  Ce serait aussi pire que si un tuyau d'eau brisait chez le voisin au-dessus.  Une bibliothèque gâchée.  D'un seul coup.  De quoi pleurer!  (Ah non, ça ajouterait de l'eau!)

Même si l'eau ne détrempe pas les livres, elle déforme les pages, fait gondoler les couverture et ruine les reliure.  Que ce soit parce que votre bouteille d'eau se renverse dessus ou que vous faites une brève ballade sous la pluie, l'eau laisse sa marque.  En ce sens, l'eau est sans doute le plus grand ennemi des livres, enfin, si on tient à les garder plus ou moins intact.  Son principal concurrent est appelé sac à main bien souvent...

C'est facile à oublier, mais un livre, c'est fait de papier et le papier, ça absorbe l'eau.  De plus, comme le livre est complet, imprimé et relié, on ne pourra pas le faire revenir à sa forme originale.  Ce n'est pas comme en usine, où la pâte de bois (ou de papier recyclé) est travaillé pour obtenir de grandes pages sans aucun gondolement.  Les moyens y sont, pas dans la panique à la maison pour votre livre détrempé (en passant, le fer à repasser, ça marche pas...)

Alors, lire dans mon bain?  Non.  Je préfère enroulée dans une couverture.  Le bain, on garde ça pour la détente.  Et de toutes façons, comme je n'ai qu'un bain-douche, il me faut faire de l'origami avec mon propre corps pour rentrer dedans au complet, c'est pas aussi confortable que ça pourrait paraître...

@+ Mariane

5 commentaires:

  1. Kobo y a pensé! Leur "Kobo Aura H20" est étanche.

    RépondreSupprimer
  2. J'avoue que je lis dans le bain à l'occasion (enfin, lisais, on se comprend...). Mais je n'y amène que des formats poche pas chers déjà lus plusieurs fois (et quand j'étudiais en histoire, j'y ai souvent amené des recueils de textes). Comme ça, en cas d'accident, tant pis, le bouquin ruiné ira au recyclage.

    Et en passant, la solution pour sauver un livre ruiné par l'eau, c'est le séchoir à cheveux jusqu'à ce qu'il soit presque sec, puis le placer sous quelque chose de très lourd pendant quelques jours pour l'applatir à nouveau. Ça ne le remet pas à neuf, mais ça aide beaucoup.

    RépondreSupprimer
  3. @ Mireille, tant mieux!

    @Gen, excellent truc le séchoir à cheveux. En espérant que je n'ai pas à l'utiliser!

    RépondreSupprimer
  4. J'avoue, j'ai déjà péché! Mais comme l'eau devient rapidement froide, je n'y reste plus suffisamment longtemps pour me laver et en plus lire! Donc...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut rajouter de l'eau chaude régulièrement si on veut lire dans son bain Claude! À ce qu'il paraît! ;)

      Supprimer