lundi 9 septembre 2013

On étire le plaisir ou pas?

Salut!

S'il y a bien un sujet qui fini par titiller tous les lecteurs de séries, c'est bien celui-ci: la rafale ou le lent étalement?  On lit tous les livres d'un seul coup ou on étire le plaisir?  Dépendant des cas bien souvent.

Dans le cas d'une série en cours, la question ne se pose même pas: on est soumis à la torture de l'attente de la sortie du dernier tome.  J'ai connu cette délicieuse torture assez souvent pour savoir à quel point ça peut jouer double: d'un côté, on a hâte, on savoure à l'avance la lecture, on veut savoir et on ne veut pas savoir, on se pose des questions, on imagine l'histoire, bref, on connaît les délices et les affres de l'attente.  Car affres il y a lorsque l'on ne connaît pas encore la date de sortie, lorsque celle-ci est reportée, quand on se pointe à la librairie et qu'ils n'ont pas encore eu le temps d'ouvrir les boîtes (particulièrement pénible si on ne suit pas une série super connue!  On est condamné à l'attente :( )  Affres aussi de se désespérer de connaître la suite.  Parce que le problème, c'est justement que l'on se détourne de cette série parce qu'on a attendu trop longtemps.  On trouve autre chose et on l'oublie et tout à coup, hop, on se rend compte qu'il est déjà sorti depuis belle lurette et qu'on ne l'a pas vu passer!

Néanmoins, quand la série est sortie au complet, la question se pose.  Selon mon très humble opinion, ça dépend de la série.  Certaines se lisent mieux en rafale.  Je me rappelle de ma lecture de Reine de mémoire et d'à quel point j'avais regretté d'avoir attendu entre le premier et le deuxième tome.  Toutefois, la lecture serrée de d'autres séries risque de provoquer l'effet de nausée: trop, c'est trop.

La rafale permet de se plonger à fond dans un univers.  C'est particulièrement indiqué si les différents tomes de la série forment un tout, une histoire unique simplement séparé des autres tomes par des couvertures.  Le hic, c'est que ça, on le sait uniquement après la lecture, à moins d'avoir eu un ami lecteur suffisamment perspicace pour nous orienter dans ce domaine.  Les séries qui reprennent un tantinet l'histoire pour resituer le lecteur en début de livre ont malheureusement comme effet d'écoeurer la personne assise en train de lire qui risque de sauter des lignes ou même des pages en se disant: «Ouin, mais ça je le sais déjà!»  Dans les Harry Potter par exemple, J.K. Rowling prenait toujours la peine de rappeler qui était chacun de ses personnages au début de chaque tome.  En les lisant en rafale, ça aurait été lassant, même si ce n'était que quelques lignes.  Par contre, si on met de la distance entre chaque tome, c'est un net avantage que de se faire rafraîchir la mémoire.  Surtout quand on a attendu trois ans entre chacun d'eux...

Par contre, de les lire séparés dans le temps a deux grands risques: celui que l'on ne se rappelle plus trop d'où vient tel ou tel personnage ou d'où sort telle information (dans ce cas, les rappels sont très utiles) et que, à trop tarder, on se lasse et qu'à la fin, on ne lise même pas la fin de la série.  Dans certains cas, un écart d'à peine un an entre les tomes suffit.  Par contre, lire les tomes espacés dans le temps a le grand avantage de permettre d'apprécier chacun à sa juste valeur, sans risquer de les emmêler.  Après tout, une série est sensée être constituée de différentes histoires!  Et chaque tome est supposé faire partie d'un tout, mais avec une intrigue propre.

La plupart du temps, à moins de tomber en amour par-dessus la tête avec une série, je préfère et de loin mettre quelques mois entre chaque tome.  Ça me permet de bien apprécier chacun d'entre eux sans risquer de saturer.  Ça me permet aussi de savourer à l'avance une future lecture.  Je regarde le reste de la série sur la tablette et je me dis, ah non, pas tout de suite.  Je me délecte à l'avance, mais je ne cède pas.  Une façon comme une autre de mêler les avantages d'une série en rafale et d'une série en cours où l'on attend...
@+ Mariane

3 commentaires:

  1. En général, j'attendais la série en entier pour acheter... jusqu'à mon premier salon comme auteur, où plusieurs lecteurs m,ont dit: "je vais acheter quand les trois tomes seront sortis..."

    Ouin... ça porte à réfléchir... alors j'achète. Mais ça ne veut pas dire que je lis tout de suite... d'habitude, j'attends de tout avoir.

    Et pour Reine de Mémoire... je pensais que c'était une trilogie, moi ! Alors j'ai attendu les trois tomes, j'ai tout lu en un week-end... pour arriver à un vide ! Argh ! Deux autres tomes à attendre... torture !!!

    RépondreSupprimer
  2. Comme Sébastien, moi aussi, en général, j'attends la série complète pour acheter. Et c'est pour ça que quand j'ai publié Hanaken I, c'était officiellement un livre à tome unique. Il y aurait peut-être une suite, disais-je, mais elle se passerait plusieurs années plus tard. Je tenais à faire des tomes totalement indépendants, justement pour épargner aux lecteurs la torture de l'attente.

    RépondreSupprimer
  3. @Sébas, voilà donc comment on peut changer d'avis quand on change de côté de la table de signature! ;)

    @Gen, bonne tactique... Mais elle a pas marché avec moi parce que tu m'as dit qu'il y aurait trois tomes! :(

    RépondreSupprimer