lundi 16 septembre 2013

Le cordonnier est toujours mal chaussé

Salut!

Bon, il est un adage connu que le cordonnier est toujours le plus mal chaussé du village.  Passant son temps à travailler sur les chaussures des autres, il n'a guère le temps de se préoccuper des siennes et se retrouve avec la pire des paires de chaussure du village.  Il en est ainsi de nombreux libraires: on passe tellement de temps à s'investir pour faire découvrir des nouveautés à nos clients que l'on passe à côté de petites merveilles en ce qui concerne d'autres livres.  On aurait bien besoin nous-mêmes parfois d'un libraire pour nous conseiller.  Mais bon, on a pas toujours le temps de passer voir un de nos collègues à l'autre bout de la ville, ni l'envie non plus.  On vit dans les livres à longueur de journée, on a nécessairement envie d'aller voir les autres librairies.  À moins d'être aussi folle que moi...  Mais bon, je ne me considère pas comme la règle, mais plutôt l'exception.

Sauf que là, j'ai fait une découverte étonnante récemment: j'ai trouvé mon libraire...  Oh, pas pour tous les domaines, dans certains cas, amis et connaissances nourrissent largement ma LAL!!!  Mais pour un domaine bien précis.  Pour la BD.  Ah mes amis, mais quel plaisir quand on est fan du genre et qu'on découvre quelqu'un qui en connaît plus que vous, à laquelle vous citez tous les titres que vous avez lu dans la dernière année et qui vous en apprend dessus!  Quelle merveille!  Quel plaisir!  Et quand vous lui dites: Ah, j'ai adoré telle ou telle BD! et qu'il vous emmène dans son rayon et vous fait découvrir des titres et des auteurs en vous disant pourquoi vous devriez vous y intéresser, en faisant des liens avec ce que vous avez déjà lu, ah, mais quel plaisir!  Je crois qu'en étant libraire pendant des années, j'avais oublié ce plaisir.

Conseiller est un plaisir, partager sa passion également, mais se faire conseiller l'est tout autant.  Et c'est tellement agréable de pouvoir le faire avec quelqu'un qui peut également être un guide, un critique objectif n'étant lié que par ses goûts et ses coups de coeur.  Pas une publicité, pas quelqu'un qui cherche absolument à nous convaincre de lire tel ou tel livre, un libraire.  Quelqu'un qui hésitera juste assez si on lui demande si une série qu'il trouve mauvaise est bonne.  Assez pour nous faire comprendre qu'il n'aime pas, mais aussi assez pour nous laisser la liberté d'explorer.  Je côtoie depuis plusieurs semaines d'excellents libraires, des passionnés, des fous de la littérature.  Et de partager avec eux leur passion est très différent de la relation avec les clients que j'avais avant.  Tout aussi gratifiant toutefois, d'une manière différente, mais tout autant.  Je ne suis pas loin de mes anciens amours...

En tout cas, merci pour la discussion sur la BD Réjean et j'ai déjà hâte de reparler avec toi du sujet! :)

@+ Mariane

3 commentaires:

  1. Daigneras-tu partager le nom de la librairie en question? Elles ne sont pas nombreuses, celles spécialisées en BD. Je crois que le domaine de la BD est différent des livres en général, car c'est tellement varié que je n'oserais spéculer sur ce qui fait qu'on aime l'une et pas l'autre. Alors c'est précieux, un tel libraire.

    RépondreSupprimer
  2. La librairie Monet. Je TRIPPE sur leur section BD. Elle fait presque le quart du magasin et ce n'est pas un petit magasin!

    RépondreSupprimer