vendredi 6 septembre 2013

Non, non, retiens-toi...

Salut!

(Ceci fait partie des idées de billet que j'avais noté quand j'étais encore libraire.  Je prends la liberté de les écrire quand même, je n'ai pas quitté ce métier depuis si longtemps après tout! ;) )

Ça arrive quand même régulièrement.  Les clients qui entrent en magasin, surtout les clientes en fait, qui se mettent à me vanter les mérites de leur auteur chouchou, souvent Nora Roberts ou Danielle Steel ou encore, un autre auteur dans le genre.  Les derniers mois ont été particulièrement pénible en ce qui concerne Fifty shades of Grey...

Cliente -Oh, c'était tellement bon, je pouvais plus le lâcher!

(Calme-toi...)

Cliente -Je n'ai pas lu depuis des années, mais celui-là, il était tellement bon que je l'ai lu en trois jours!

(Garde ton calme Mariane)

Cliente -Je l'ai fait lire à ma mère et à toutes mes amies et tout le monde a trippé!

(Inspire, expire, inspire, expire)

Cliente -Et vous Madame, l'avez-vous lu?

Et la cliente de me regarder, les yeux pétillants, sûre de parler comme d'une fan à une autre.  Après tout, je suis libraire moi, je dois aimer ça les bons livres!

Moi -Euh, je l'ai lu, mais j'ai plus ou moins apprécier.

Cliente -Ah non?

Que de déceptions dans cette voix!

Moi -Non, mais bon, il faut dire que je lis beaucoup, alors, vous comprenez, on finit par devenir très difficile à force.

Éclair de compréhension.

Cliente -Ah, ça doit être ça...  Mais moi j'ai adoré ça!

(RELAXE!!!!!!!!)

Moi -Tant mieux Madame, tant mieux.

Bon, vaut mieux lire des trucs du genre plutôt que rien je suppose.  Mais qu'est-ce que ça me demande d'énergie de me retenir pour ne pas dire mon opinion toute crue sur certains livres.  Je ne veux pas mentir, mais je ne veux pas non plus vanter les qualités de livres auquel je ne crois pas le moins du monde.  Oui, j'ai parfois recommandé les trois opus d'E.L. James, mais bon, c'était en désespoir de trouver un autre livre qui aurait mieux convenu!

C'est parfois insupportable.  D'autres fois, c'est juste très dur.  D'autres fois, je laisse braire les brebis se nourrissant de littérature de niche et incapable d'en sortir.  J'ai lu beaucoup d'autres choses que les séries d'Anne Robillard dans ma vie, mais bon, pour quelqu'un qui n'a lu que ça, je peux comprendre l'enthousiasme!  Quoique ça ne sers à rien d'essayer de me convertir.

Bon, relaxe Mariane, ne te fâche, retiens les commentaires négatifs qui menacent de se répandre à flots et souris: ça prends de tous les lecteurs pour faire un monde de livres!

@+ Mariane

6 commentaires:

  1. Oh oui, des fois, faut vraiment se retenir à deux mains! lol!

    Pire que la lectrice qui lit pas et qui, tout d'un coup, tombe en amour avec un livre poche, je trouvais particulièrement pénible la lectrice boulimique de livres tous pareils (bonbons à la guimauve, commandités par Kleenex), qui grimace quand tu essais de lui faire varier son menu. J'en avais pas mal parmi mes anciennes collègues. J'ai jamais compris. Me semble qu'une fois que tu aimes lire, explorer fais partie du plaisir!

    RépondreSupprimer
  2. @Gen, j'avais un client qui avait lu tous les livres d'Anne Robillard et qui venait chercher les nouveaux tomes à leur sortie... J'avais essayé de lui faire découvrir d'autres séries, d'autres livres, rien à faire! Il ne le voulait pas. Il voulait encore et encore relire le même genre d'histoire. Certaines personnes n'aiment pas explorer c'est tout. Je trouve ça juste dommage pour elles!

    RépondreSupprimer
  3. Très drôle. Une dame de ma connaissance ne lit que des livres dont l'action se situe en France, ça lui rappelle ses voyages (tous en France). En discutant, incrédule, j'essaie de lui demander si elle ne pourrait pas s'intéresser aux polars, aux romans d'amour québécois, à l'historique: rien à faire. Bouchée comme ça, aussi bien abdiquer.

    RépondreSupprimer
  4. @Hélène, suggère-lui de lire Les neuf vies d'Edward de Chrystine Brouillet. Un petit polar romantique se passant à Paris écrit par l'une de nos auteures. Peut-être un moyen détourné de finir par la gagner à la littérature qui se fait ici? ;)

    RépondreSupprimer
  5. Parmi les livres où il me faut me retenir...
    ...non, je ne peux pas les nommer, ça ne serait pas gentil... mais disons...

    1- un livre érotique où il y a le chiffre 50;
    2- une fantasy à cinq sous où il est question de chevaliers et d'une pierre précieuse verte;
    3- une saga vampirique adaptée au cinéma;
    4- les livres rédigés par une dame dont le nom de famille se traduit par "Acier"

    Et il y a des gens bouchés qui ne lisent que ça, se disant que si c'est si populaire, ça doit être bon...

    argh !

    Et si j'ai le malheur de dire que je n'aime pas, on me dit: "C'est normal, comme auteur, tu es jaloux de ceux qui vendent des best-sellers..."

    ARGH !

    Retenez-moi, quelqu'un !!!

    RépondreSupprimer
  6. @Sébas, t'inquiète, je te retiens! :P (et je me retiens moi-même par la même occasion!)

    RépondreSupprimer