jeudi 5 septembre 2013

Fanny Stevenson d'Alexandra Lapierre

Fanny Stevenson  Alexandra Lapierre  Pocket  667 pages


Résumé:
1864.  Une jeune femme de 24 ans part rejoindre son mari en plein milieu du de l'Ouest sauvage de l'époque, sa petite fille à la main.  Fanny Osborne.  Une femme qui connaîtra la dure vie de pionnière, mettra au monde ses enfants et les élèvera dans des conditions parfois difficiles, par amour pour son époux, jusqu'à ce que les infidélités de celui-ci ne la pousse à la séparation et à partir pour l'aventure en Europe étudier la peinture.  Là où elle rencontrera un homme dont les initiales marqueront l'histoire de la littérature: R.L.S.  Robert Louis Stevenson.  Pour lui, elle divorcera, affrontera la réprobation publique, quittera son pays, s'installera en plein milieu de l'Océan Pacifique, mais sans jamais renoncer à elle-même, à ce qu'elle est au plus profond de son coeur.  Une vie d'aventure, de choix, de travail et de pieds de nez au destin.

Mon avis:
Il y a des livres qui traînent pendant des années sur nos tablettes et qu'un bon jour, on sort de là en se disant: voilà, le temps de le lire est arrivé.  C'est ce qui m'est arrivé avec celui-ci.  Je l'ai sorti de mes tablettes un peu par hasard et sa lecture est tombée pile au bon moment!  Pourquoi écrire un livre sur Fanny Stevenson?  Après tout, elle était avant tout Mme Robert Louis Stevenson, la femme d'un auteur connu et reconnu...  C'est nier que cette femme a été sa muse, et que le siècle le voulant, elle a surtout vécu dans son ombre.  Reste que son parcours a tout pour fasciner et qu'elle méritait amplement que l'on se penche sur sa vie tellement celle-ci a été riche en aventures sortant de l'ordinaire!  Volontaire, ne se laissant abattre par aucune difficulté, manque d'argent, sexisme, même tout simplement le destin, elle a combattu et mis toutes ses énergies dans ce qu'elle entreprenait, au point d'y laisser sa santé, pas tant physique que mentale.  Le livre suit Fanny de près et est rédigé comme un roman, émaillée de longues citations des lettres de Fanny ou de ses proches, toutes authentiques.  Si la forme peut paraître laisser la porte ouverte à de nombreuses transgressions et s'éloigne de la forme classique de la biographie, il n'est reste pas moins que la façon dont l'auteure intègre ses commentaires et ses réflexions à même le texte permet de voir là où elle raconte ce dont elle ne peut être certaine.  Le reste est appuyé sur de très nombreuses recherches, le prouve une bibliographie fouillée et d'innombrables références, tant à des livres et à des lettres écrites par Fanny et ses proches qu'à des articles ou aux propres impressions de l'auteure qui a visité pratiquement tous les endroits où a vécu Fanny Vandergrift Osborne Stevenson.  Et il faut avoir vu la liste impressionnante des voyages de cette globe-trotter pour comprendre l'exploit que ça représente!  Par le biais de la forme adoptée, elle nous rapproche au plus près de cette Fanny que certains ont décrié et d'autres encensé.  Je reste cependant déçue de ne pas avoir plus d'information sur la période de l'envolée de la carrière littéraire de Robert Louis Stevenson.  Cette période durant laquelle elle a été plutôt effacée, certes, mais l'auteure ne nous dit pratiquement rien de la carrière littéraire de son époux, probablement parce que d'excellentes biographies de cet écrivain existent.  Malgré tout, c'est dommage, parce que l'on ne peut situer avec exactitude l'ordre de parution des grandes oeuvres de son époux, sur lequel elle a toujours eu son mot à dire.  Et qui a très certainement eu un impact sur sa vie.  Pour le reste, c'est une grande biographie.  Bien écrite, rendant très bien la personnalité de celle qui a toujours vécu jusqu'au bout tout ce qu'elle a entreprit, aux côtés des hommes qu'elle a aimé de Samuel Osborne à Ned Field.  Elle ne cache pas ses contradictions, sa santé mentale par moment vacillante, mais aussi sa volonté de fer qui a fait en sorte de faire plier le destin devant elle, causant bien des dégâts à sa suite.  Elle n'était pas facile à vivre mais ne s'en est jamais excusée.  Telle elle était, telle elle est restée toute sa vie.  Un petit bout de femme qui force l'admiration, pratiquement autant que son célèbre époux avec lequel elle a tout partagé pendant de nombreuses années.

Ma note: 4.75/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire