mardi 19 juin 2012

Un petit pas pour l'homme de Stéphane Dompierre

Un petit pas pour l'homme  Stéphane Dompierre  Québec Amérique  226 pages

Résumé:
Daniel a trente ans et vient de rompre avec sa petite amie des 6 dernières années.  Disquaire de son état, il est maintenant prêt à goûter de nouveau aux immenses joies de la vie de célibataire, sexe en priorité.  Seulement voilà, à trente ans, la vie n'est pas la même qu'à vingt et les démons de la maturité viendront foutre un joyeux bordel dans la tête de celui qui justement souhaitait transformer son célibat en une occasion de bordel permanent!

Mon avis:
Les angoisses existentielles et érectiles d'un trentenaire désireux avant tout de ne PAS retomber dans le piège de la fidélité et de l'amour.  Sauf que pauvre de lui, rien ne marchera comme il le pense.  Pas de baise folle (il cumulera plus de 140 jours d'abstinence après sa rupture!), ni de party à n'en plus finir.  Parce qu'il n'en a plus l'âge.  Parce qu'il n'est plus rendu là.  Bien malgré lui, Daniel a grandi et il ne peut plus retourner à l'époque bénie où il lui suffisait de s'envoyer en l'air avec une fille pour que la vie soit belle.  Alors qu'il est très conscient de son manque flagrant de maturité, Daniel fera le grand saut vers l'âge adulte.  Ce qui est bizarre dans ce livre est que justement, Daniel est dans le déni total de cette évolution personnelle.  Il parle et il agit comme s'il était encore un jeune bouc de 20 ans alors que subtilement, sans qu'il s'en rendent lui-même compte, il a changé.  Fascinant cet aveuglement volontaire sur lui-même.  Le tout servi par une langue française impeccable, mais respirant malgré tout l'air du temps.  Le texte n'est pas truffé d'anglicisme et de sacre trois fois entre la majuscule et le point de chaque phrase, ça fait du bien de voir un auteur manier avec autant d'aisance notre belle langue française sans pour autant parler pointu à s'en rendre incompréhensible!  Un beau mélange vivant, teinté d'une ironie mordante et d'un humour ravageur.

Ma note: 4.5/5

2 commentaires: