mercredi 13 juin 2012

Ce n'est jamais garanti...

Salut!

Beaucoup de gens me demandent des conseils pour offrir des cadeaux.  Ce n'est jamais évident à faire.  Souvent les gens arrivent en me demandant des livres pour quelqu'un qui aime lire.  Oui mais quoi?

-Ben des policiers...

ou encore

-Ben des livres que tout le monde aime, je sais pas!

- (&*??%*($%$?%$/*?%/?%/*&)

Bon, entendons-nous tout de suite, des livres que tout le monde aime, ça n'existe pas, c'est que de vouloir plaire à tout le monde et c'est impossible.  Un livre plaira à quelqu'un et une autre personne le détestera pour exactement les même raisons qui ont plu à l'autre.  Alors me demander un livre qui va plaire à tout le monde, c'est pas évident.  On se tourne alors vers des lieux communs et c'est pas toujours bon.  On ne peut pas donner le meilleur de nous-même dans ces cas-là.

Même quand la personne arrive avec quelques informations, ce n'est pas évident.  Conseiller un livre à offrir en cadeau est un exercice d'équilibriste.  Un livre, c'est aussi personnel qu'une paire de sous-vêtements, chacun a ses petites préférences, ses goûts, ses inclinaisons et évidement, ses dégoûts. Quand j'ai la personne en face de moi, j'ai appris à observer.  La plus petite réaction, les mimiques, les petits regards de côté, tout ça a son importance et ça me permet de comprendre le problème et de guider la personne vers le bon livre.  Quand c'est quelqu'un d'autre qui vient et qui ne sait même pas ce qu'il chercher... C'est plus compliqué.  Encore pire, la question qui vient toujours avec est: vous êtes sûre qu'elle va aimer ça?

Non, je ne suis pas sûre.  Je ne suis jamais sûre. Même avec toute la bonne volonté du monde, je ne peux jamais garantir à quelqu'un qu'il va aimer ou non un livre.  Ça dépend de centaines de petits détails l'appréciation d'un livre, de la taille du caractère du texte à l'ambiance dans lequel on le lit.  Alors, non, ce n'est jamais garanti.  On prend toujours un risque en ouvrant un livre.  Le risque d'être déçu, mais aussi le risque de tomber sur un coup de coeur.  Je peux avoir les deux réactions à mon comptoir face à un livre.  C'est triste quand ça casse, mais c'est merveilleux quand ça passe. 

@+ Prospéryne

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire